Nouveau-Brunswick: projet de loi pour contrer la violence entre partenaires intimes

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a déposé la Loi sur l'intervention en matière de violence entre partenaires intimes.
Le premier ministre Brian Gallant a expliqué que le projet de loi offrira aux victimes des outils permettant d'accroître leur sécurité en attendant de trouver une solution permanente.
Parmi les recours évoqués figurent l'occupation exclusive du domicile, la possession temporaire des biens personnels, la saisie d'armes à feu et la garde temporaire des enfants. Ces recours sont conçus pour aider à surmonter les obstacles auxquels les victimes sont confrontées lorsqu'elles tentent de quitter une relation de violence.
La chef de la Force policière de Fredericton, Leanne Fitch, signale que la loi découle de recommandations de la Table ronde de la Stratégie de prévention et de réduction de la criminalité du Nouveau-Brunswick.
Le Rapport sur l'état de la santé publique au Canada 2016 signale que les femmes sont plus susceptibles que les hommes d'être tuées par un partenaire intime et d'être victimes de violence sexuelle et de formes plus graves de violence conjugale chronique.