Les policiers ont dû utiliser une barre à chien pour contenir le pitbull. Les autorités jugent qu’elles possèdent suffisamment de données au sujet de l’incident et de l’animal pour mettre fin à ses jours.

Montréal: le pitbull qui a mordu 4 enfants sera euthanasié

Le pitbull qui a mordu six personnes, dont quatre enfants, dimanche à Mont­réal, sera euthanasié.

L’arrondissement de Montréal-Nord n’attendra pas les résultats d’une évaluation comportementale du chien pour remettre l’ordre d’euthanasie à la gardienne reconnue de l’animal. Ce document stipule que le chien mâle dont elle a la garde est déclaré dangereux pour la sécurité du public.

Les autorités municipales jugent qu’elles possèdent suffisamment de données au sujet de l’incident et de l’animal pour fin à ses jours au plus tard le 31 août. Ce délai prend en considération la demande du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec de maintenir l’animal en vie pour une durée d’incubation de dix jours afin de procéder à la vérification concernant la rage.

Règles resserrées

Mardi, la Ville de Montréal a adopté son règlement sur l’encadrement des animaux domestiques. Il resserre notamment les règles quant aux chiens potentiellement dangereux.

Les tentatives de morsures et d’attaques et les actions pouvant «porter atteinte à la sécurité» sont ajoutées à la notion de morsure afin de mieux prévenir ce genre d’attaque. Les chiens déclarés potentiellement dangereux seront également inscrits dans un registre qui sera public.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, soutient que la nouvelle réglementation en appellera à la responsabilisation des propriétaires de tous les types d’animaux. Mme Plante invite les citoyens à composer le 3-1-1 lorsqu’ils aperçoivent un animal au comportement problématique ou agressif.

Dimanche, un garçon âgé de 7 ans et sa sœur de 4 ans ont été blessés gravement par un pitbull sur le boulevard Saint-Michel.

Le chien aurait d’abord attaqué et mordu la fillette en matinée, lui infligeant d’importantes blessures à la tête.

La famille n’aurait pas contacté les policiers à ce moment, mais aurait réussi à enfermer le chien à l’intérieur de l’appartement. L’enfant aurait ensuite été conduit à l’hôpital par des proches, a rapporté le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal, Manuel Couture.

Vers 15h, le chien serait parvenu à sortir de l’appartement. Il aurait aussitôt attaqué le gamin, lui causant une blessure très importante à un bras.

Un citoyen s’est interposé et, dès que le chien a libéré le gamin, il aurait tenté de s’en prendre à d’autres enfants.

Plusieurs citoyens ont composé le 9-1-1 vers 15h15, signalant cet événement. Des policiers arrivés sur les lieux ont pris en charge la bête à l’aide d’une barre à chien et l’ont confiée à la SPCA, qui le gardera jusqu’à ce que l’ordre d’euthanasie soit exécuté.