Le bâtiment principal du Mont Tourbillon, à Lac-Beauport, a été complètement détruit par les flammes dans la nuit de mardi à mercredi.

Mont Tourbillon: sécurité renforcée après une intrusion sur le site

La sécurité a été renforcée autour des ruines incendiées du chalet du Mont Tourbillon, vendredi, après que des individus se furent introduits par effraction sur le site pour tenter de dérober des objets de valeurs ayant survécu aux flammes.
«Ils ont coupé une chaîne pour ouvrir une barrière qui bloquait l'accès au site. Ce n'est pas très grave, c'est juste plate», a expliqué au Soleil le propriétaire du Mont Tourbillon, Michel Noël, vendredi après-midi. Après qu'une plainte eut été formulée à cet effet à la Sûreté du Québec (SQ), vendredi, les autorités policières ont assuré à M. Noël qu'ils augmenteraient la présence policière autour des ruines de son établissement ravagé par les flammes dans la nuit de dimanche à lundi.
«Les policiers m'ont dit que ça arrivait souvent. Il y a des gens qui se spécialisent dans ce genre de vol», a relaté le propriétaire, qui a lui-même veillé à ce que les barrières entourant les décombres soient renforcées.
Le problème n'est même pas ce que les voleurs pourraient réussir à dérober dans les débris, assure-t-il. «C'est juste que c'est dangereux d'aller là-dedans. Et si les voleurs se blessent dans les débris, on a une responsabilité parce que c'est nous qui devons nous assurer que le site est sécurisé.»
Joint par Le Soleil, la SQ n'était pas en mesure de commenter l'affaire ni de confirmer ou d'infirmer que des vols avaient régulièrement lieu dans des bâtiments récemment incendiés.