Les restes ont été trouvés par une marcheuse au mont Lauzon

Mont Lauzon: c'était une bête, pas un humain

La police de Lévis a confirmé vendredi que les organes qui avaient été découverts jeudi matin par une marcheuse dans un sentier du mont Lauzon étaient bel et bien d'origine animale.
«Le pathologiste a confirmé qu'ils étaient de nature animale, qu'il n'y avait rien d'humain là-dedans», a déclaré le porte-parole Christian Cantin, qui ne savait toutefois pas de quel animal étaient issus les organes en question.