Le procureur de la Couronne Me François Godin, assisté de Me Mathieu Rochette, appellera une douzaine de témoins ; deux enquêteurs, un technicien en identité judiciaire, un pathologiste et sept témoins civils.

Meurtre d'un chauffeur de taxi: début de la preuve de la poursuite 

Après une longue journée de sélection de jury, la poursuite commencera à faire sa preuve mardi au procès de Jean-François Roy, accusé du meurtre du chauffeur de taxi Hygin Veilleux, en novembre 2014.
Environ 200 citoyens avaient été convoqués au palais de justice de Saint-Joseph de Beauce. Il aura fallu une journée complète de travail pour recruter les huit hommes et quatre femmes qui auront à décider sur Jean-François Roy, 33 ans, est coupable du meurtre au premier degré du chauffeur de taxi de 73 ans.
L'accusé s'est levé, dans le box des détenus, et, d'une voix faible, a enregistré un plaidoyer de non-culpabilité. Sa défense sera assurée par Me Gabriel Michaud-Brière et Me Enrico Théberge.
Le chauffeur de taxi Hygin Veilleux a été tué en novembre 2014.
Le procureur de la Couronne Me François Godin, assisté de Me Mathieu Rochette, appellera une douzaine de témoins ; deux enquêteurs, un technicien en identité judiciaire, un pathologiste et sept témoins civils.
Le corps de Hygin Veilleux a été trouvé par un de ses amis dans son taxi, stationné devant un bâtiment de Saint-Georges de Beauce.
Le fils unique du chauffeur de taxi, accompagné de sa conjointe, assistait au choix du jury.
C'est le juge Louis Dionne de la Cour supérieure qui entendra le procès, prévu pour une durée de quatre semaines.