Le palais de justice de Québec

Médecin de famille accusé d'agressions sexuelles

Un médecin de famille de Montmagny, Dr Jean-François Rancourt, a été accusé d'agressions sexuelles sur 10 de ses patientes.
Le médecin de 56 ans, qui travaille à la Clinique médicale Montmagny, a été arrêté jeudi et a comparu vendredi matin.
Les 10 plaignantes sont âgées entre 20 et 40 ans et les délits auraient été commis entre 2012 et le mois de mai dernier. Pour certaines, l'agression sexuelle se serait produite à une date très précise lors d'une consultation médicale. Pour d'autres, la période couverte par l'accusation est beaucoup plus longue, allant jusqu'à quatre ans, ce qui n'implique pas que des gestes ont été posés à chaque rendez-vous, précise le procureur de la Couronne Me François Doyon-Gascon.
Le médecin a été remis en liberté après s'être engagé pour une somme de 10 000 $ sans dépôt. La Cour a interdit à Jean-François Rancourt de contacter les plaignantes. Il n'aura pas le droit de pratiquer la médecine. Il a dû déposer son passeport et il lui sera interdit de quitter le Canada durant les procédures.
Son dossier judiciaire a été remis au 8 septembre.
Coupable devant le Collège des Médecins
À la fin mai, le Dr Rancourt a plaidé coupable, devant le Collège des Médecins, d'avoir mis le doigt dans le vagin d'une patiente. Il s'est engagé, en date du 29 juin, à ne plus voir de patients. 
La suite de son audience en radiation provisoire a été fixée au 7 août à Montréal.