Après une vingtaine de minutes de poursuite, une auto-patrouille de la police de Québec aurait heurté la voiture du fuyard pour l'intercepter, sur le boulevard Charest.

L'identité du Lévisien abattu par la police révélée

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a dévoilé jeudi l'identité de l'homme de 39 ans qui a été abattu par la police de Québec tôt mercredi matin au terme d'une poursuite en automobile de 20 minutes qui s'est transportée de Lévis à Québec. Il s'agit de Martin Gagnon, un résident de Lévis. Selon des informations obtenues par Le Soleil, il n'aurait pas d'antécédents judiciaires.
C'est suite à un appel concernant un individu qui conduisait dangereusement à bord d'une voiture grise de marque Nissan que la police de Lévis avait pris Gagnon en chasse vers 2h30 mercredi matin. Comme il refusait de s'arrêter, la poursuite s'est transportée jusqu'à Québec et la Sûreté du Québec ainsi que la police de la Ville de Québec sont venues en appui aux policiers lévisiens. Incapables de mettre fin à la poursuite, les policiers de Québec ont percuté la voiture du fuyard sur l'autoroute Charest, près de l'intersection avec l'autoroute Henri IV, provoquant une sortie de route. 
C'est à ce moment que Gagnon aurait lancé une hache par la fenêtre de sa voiture pour ensuite en sortir armé d'une machette avec laquelle il a blessé légèrement une policière. Deux des confrères de celle-ci ont ensuite fait feu sur le forcené, lui causant des blessures mortelles.
Comme un policier a été impliqué dans le décès d'une personne, c'est le BEI qui mène l'enquête sur les événements. L'autoroute Charest avait été fermée durant plusieurs heures afin que neuf enquêteurs du BEI, deux techniciens en identité judiciaire et un reconstitutionniste de la police de Montréal évaluent la scène de l'accident. Le rapport d'enquête ne devrait pas être déposé au bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales avant plusieurs semaines. Le BEI n'a pas non plus voulu se prononcer pour l'instant à savoir si la piste de l'alcool ou de la drogue au volant était étudiée.