Le Soleil

Leurre d’enfant et infiltration: la Cour suprême est d’accord avec la police

Jim Bronskill
La Presse Canadienne
OTTAWA — La Cour suprême du Canada conclut qu’un agent d’infiltration n’avait pas besoin d’obtenir le mandat d’un juge avant d’utiliser des courriels ou des services de messagerie instantanée pour communiquer avec une personne soupçonnée de leurre d’enfants à des fins sexuelles.