L'équipe des matières dangereuses des pompiers de Québec a dû intervenir au palais de justice de Québec pour une lettre suspecte.

Lettre suspecte au palais de justice

Une enveloppe au contenu évoquant le meurtrier de la Grande Mosquée Alexandre Bissonnette a été acheminée au palais de justice de Québec mercredi midi, mobilisant les policiers et l’équipe des matières dangereuses du service de protection contre les incendies.

Après les vérifications d’usage, les pompiers ont pu confirmer que la lettre ne contenait aucune poudre ou matière suspecte. Le bâtiment n’a fait l’objet d’aucune évacuation. 

Les enquêteurs de la police de Québec poursuivent leurs recherches afin de localiser l’expéditeur et vérifier si les propos inquiétants écrits dans la lettre peuvent constituer une menace ou un autre type d’infraction criminelle. 

Il y a deux semaines, Bissonnette a été condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 40 ans.