Le Soleil
Sacha-Emmanuel Grenier, qui vit avec un diagnostic d’autisme, risque un an de prison pour le leurre informatique de deux adolescentes. La défense demande plutôt une absolution conditionnelle.
Sacha-Emmanuel Grenier, qui vit avec un diagnostic d’autisme, risque un an de prison pour le leurre informatique de deux adolescentes. La défense demande plutôt une absolution conditionnelle.

Les peines minimales de prison, «odieuses» pour un autiste?

Isabelle Mathieu
Isabelle Mathieu
Le Soleil
Envoyer en prison un jeune autiste coupable du leurre informatique de deux adolescentes est «odieux» et «grossièrement inadéquat», plaide la défense, en réclamant une peine qui n’ajoutera pas un handicap supplémentaire à l’accusé.