Les faits divers express

Toujours pas de recherches dans la rivière à Beaupré
Les recherches terrestres ont repris jeudi matin autour de la rivière Jean-Larose, à Beaupré, pour tenter de retrouver Maïté Viens, 21 ans, disparue dans l'eau dimanche après être glissée sur des pierres. Le débit du cours d'eau demeure toujours trop haut et son niveau trop élevé pour permettre aux plongeurs de la Sûreté du Québec de sonder le fond de la rivière. 
La Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) tente pour sa part de fermer plus hermétiquement le barrage situé en amont du lieu du drame afin de diminuer le niveau d'eau. Les plongeurs ne sont pas sur place pour l'instant, mais pourront être contactés à 45 minutes d'avis.  Ian Bussières
***
Une virée nocturne qui coûte cher
Deux automobilistes paieront cher leur petite virée nocturne à haute vitesse sur la route 112 à Thetford Mines. Peu après minuit dans la nuit de mercredi à jeudi, des policiers qui effectuaient une surveillance radar ont capté les deux conducteurs qui se dirigeaient vers le secteur Black Lake à des vitesses respectives de 165 et 144 km/h dans une zone où la limite permise est de 80 km/h. Le plus «rapide» des deux, âgé de 42 ans, a reçu une contravention de 1596 $ et 18 points d'inaptitude alors que l'autre, âgé de 18 ans, s'est vu imposer une amende de 1221 $ et 14 points d'inaptitude. Les deux adeptes de la vitesse ont également vu leurs permis suspendus pour une période de sept jours. Le sergent Yves Simoneau, de la Sûreté municipale de Thetford Mines, a refusé de confirmer qu'il s'agissait d'une course de rue puisque rien ne permettait d'établir que de l'argent était en jeu ou qu'un pari avait été fait. Les deux conducteurs s'exposent à une suspension beaucoup plus longue de leur permis de conduire s'ils sont reconnus coupables des infractions puisque les points d'inaptitude inscrits à leur dossier dépassent le maximum permis par la loi.  Ian Bussières
***
Incendie dans Vanier: une bonbonne de propane pourrait être la cause
L'explosion d'une bonbonne de propane pourrait être à l'origine de l'incendie qui a fait rage dans une maison de chambres de la rue Bernatchez, à Vanier, mercredi soir. Le porte-parole des pompiers de Québec, Bill Noonan, a indiqué au Soleil qu'une bonbonne de propane avait effectivement été retrouvée à l'intérieur du bâtiment, mais qu'il ne pouvait confirmer si elle était à l'origine de l'incendie ou si elle avait simplement explosé en raison du sinistre. Au départ, des informations avaient filtré à l'effet qu'une personne pourrait avoir volontairement fait exploser la bonbonne, ce que les pompiers et la police de Québec ont d'abord refusé de confirmer. 
Le commissaire aux incendies et des enquêteurs de la police de Québec ont cependant été dépêchés sur place et la police souligne que le sinistre pourrait être d'origine criminelle et qu'un témoin important, soit l'un des résidents de la maison de chambres, serait bientôt interrogé relativement aux événements. Le service d'identité judiciaire et les enquêteurs tenteront de préciser les causes de l'incendie. Les flammes avaient pris naissance vers 22h25 mercredi dans l'immeuble de six logements transformé en maison de chambres. Les locataires ont été pris en charge par la Croix Rouge et une personne incommodée par la fumée a dû être transportée par ambulance.  Ian Bussières
***
Mercredi soir occupé pour les pompiers
Les pompiers de Québec ont eu à combattre deux incendies en moins de deux heures mercredi soir puisque, vers 21h, un feu a pris naissance dans un bâtiment commercial de la rue Raoul-Jobin. Soixante pompiers ont combattu l'élément destructeur qui a causé des dommages importants à la toiture du bâtiment en plus de nécessiter l'évacuation de deux personnes.  Ian Bussières
***
Accident mortel à Rimouski
Un face-à-face mortel entre une moto et une automobile est survenu jeudi après-midi à Rimouski. Le décès du conducteur de la moto, un homme de 46 ans, a été constaté à l'hôpital. L'accident s'est produit au kilomètre 92 de la route 232 à 15h50, a relaté la porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), Christine Coulombe. La conductrice de la voiture, une femme de 70 ans, a été transportée au centre hospitalier pour des blessures mineures. L'alcool et la vitesse sont écartées par les enquêteurs. L'hypothèse que la conductrice se soit endormie est étudiée par la SQ.  Jean-Frédéric Moreau