«La patiente était souffrante, elle ressentait beaucoup de douleur quand je l'ai examinée», a expliqué au tribunal la Dre Rousseau à propos de celle qui avait alors 15 ans. «Parmi les cas d'agressions sexuelles, on en voit qui n'ont pas beaucoup de symptômes physiques, mais elle en avait beaucoup.»

Les faits divers express

Un agresseur de fillettes écope de sept ans de prison
Sébastien Bordage
Un homme de Sept-Îles prend le chemin du pénitencier fédéral pour s'être introduit la nuit dans deux résidences familiales et y avoir agressé sexuellement deux fillettes de 7 et 9 ans pendant qu'elles dormaient.
Sébastien Bordage, bientôt 40 ans, écope d'une peine d'emprisonnement de sept ans pour les crimes commis en avril et août 2014, moins «le crédit» des 30 mois de détention préventive, le temps des procédures. La sentence est tombée mardi au palais de justice de Sept-Îles, plus d'un an après que l'accusé eut plaidé coupable, en octobre 2015. 
L'agresseur passera donc quatre ans et demi à l'ombre notamment en raison de la gravité des gestes et de leurs impacts sur les victimes et leur famille. «L'accusé a volé l'innocence de l'enfance» de ces petites victimes et a «à tout jamais marqué» la vie de ces familles, a affirmé la juge Louise Gallant dans sa décision.
Le tribunal a néanmoins tenu compte que l'accusé a exprimé des regrets et affirmé son intention de participer à une thérapie «pour son problème de délinquance sexuelle». Par ailleurs, la juge a noté l'absence d'antécédents judiciaires en matière de crimes de nature sexuelle et que les deux événements ont été «isolés, de courte durée». 
Registre des délinquants
Bordage sera entre autres inscrit au registre de délinquants sexuels «à perpétuité», devra fournir un échantillon d'ADN et ne pourra se trouver en présence de personnes âgées de moins de 16 ans, sauf «sous la supervision d'une personne adulte» ou «pour les membres de sa famille» pour les 10 années suivant sa libération. 
Sébastien Bordage a pénétré par effraction dans une résidence de Sept-Îles où les membres de la famille étaient endormis avant d'agresser sexuellement une première victime, en avril 2014. Quatre mois plus tard, il a reproduit le même modus operandi dans une autre maison. Dans les deux cas, il a aussi volé les sous-vêtements des fillettes. 
Le ministère public s'est dit satisfait de la peine donnée à l'accusé. Le Soleil n'a pas été en mesure de joindre l'avocat de la défense, mardi. Sébastien Bordage est incarcéré depuis son arrestation en juin 2015.  Fanny Lévesque (Collaboration spéciale)
Six ans et demi de pénitencier pour un camionneur violeur
Le camionneur Maurice Cloutier a écopé d'une peine de six ans et demi de pénitencier pour le viol d'une prostituée, commis en 2009 dans un parc industriel de Québec. La jeune femme avait accepté de monter à bord du camion de Cloutier dans Limoilou. Elle a été attachée et séquestrée durant quelques heures. L'homme de 58 ans a été déclaré délinquant à contrôler, ce qui signifie qu'il sera sous la surveillance des services correctionnels durant cinq ans après sa sortie de prison. La Couronne avait demandé cet encadrement car l'homme a commis un crime du même genre à l'endroit d'une escorte au Nouveau-Brunswick, en 2013. Il purge d'ailleurs déjà une peine de cinq ans pour cette agression sexuelle.  Isabelle Mathieu
La prison pour de la «sextorsion»
Un jeune homme coupable d'avoir terrorisé cinq adolescentes sur Internet est condamné à purger quatre mois de prison et à faire 200 heures de travaux communautaires. Cédrick Fortier, 21 ans, avait créé un faux profil sur Facebook pour hameçonner des jeunes filles et exiger des photos d'elles nues. Il menaçait de diffuser les photos sur Internet et même de faire battre ses victimes si elles cessaient d'envoyer des photos. Fortier, âgé de 19 ans, a plaidé coupable aux crimes d'extorsion. Les professionnels qui l'ont rencontré qualifient le jeune homme, sans antécédent judiciaire, d'immature et d'influençable. Il exprime beaucoup de regrets et de honte et présente un faible risque de récidive. Durant sa probation de trois ans, Cédrick Fortier ne pourra pas utiliser d'ordinateur sauf aux fins de travail et d'études.  Isabelle Mathieu