Les comptables veulent pouvoir signaler l'inaptitude d'un client

Déplorant que le projet de loi 115 ne s'attaque pas directement à la maltraitance matérielle et financière, les comptables professionnels agréés (CPA) demandent la levée du secret professionnel pour «dénoncer la situation d'un client qui devient inapte afin de le protéger contre lui-même et de prévenir les abus potentiels de tiers».
Dans son mémoire présenté en commission parlementaire, jeudi, l'Ordre des CPA rappelle que l'exploitation matérielle et financière constitue l'une des formes de maltraitance les plus fréquentes, représentant quelque 40 % des demandes d'aide.
«La croissance de la population âgée, l'importance du capital financier des aînés, l'augmentation de la vulnérabilité avec l'avancée en âge et la sophistication des techniques employées pour soutirer de l'argent sont autant de facteurs qui contribuent à l'expansion de ce phénomène», écrit l'ordre professionnel.
Actuellement, précise-t-il, un professionnel qui constate l'inaptitude de son client ne peut, sans le consentement de celui-ci, dénoncer cette situation à un proche parent ou à une autre personne susceptible de le représenter. 
L'Ordre des CPA propose que «le Code des professions autorise le signalement de l'inaptitude d'un client lorsqu'un professionnel juge qu'il a besoin d'être assisté ou représenté dans l'exercice de ses droits».