François Bertrand, pdg par intérim à la Société des traversiers du Québec, a tenu à souligner le «travail exceptionnel» de l'équipage du traversier.

L'équipage de la traverse Québec-Lévis sauve un homme des eaux du fleuve

Un homme âgé dans la trentaine repose en hypothermie sévère dans un hôpital de Québec après avoir été tiré des eaux très froides du fleuve Saint-Laurent en milieu d'avant-midi, lundi, près de Québec.

Vers 9h, l'homme aurait sauté dans le fleuve à partir d'un des quais à proximité du traversier, et il a été aperçu par des passagers sur le pont arrière.

L'équipe du traversier a été alerté. Le capitaine, qui s'apprêtait à accoster à Québec, a fait des manoeuvres pour revenir vers l'homme dans le fleuve.

Des membres de l'équipage sont descendus à bord d'un canot de sauvetage, mais celui-ci ne pouvait pas être relâché en raison des glaces.

L'équipage s'en est servi «un peu comme un monte-charge, pour récupérer l'individu et le remonter à bord du navire», explique François Bertrand, pdg par intérim à la Société des traversiers du Québec. 

L'homme était encore en vie lorsqu'il a été transporté par les ambulanciers. Il repose à l'hôpital dans un état critique. 

M. Bertrand a tenu à souligner le «travail exceptionnel» de l'équipage du traversier. «On remercie [aussi] la vigilance des passagers qui étaient à bord qui ont vu l'individu sauter et immédiatement ont informé les membres d'équipage». 

Le Service de protection contre les incendies de la Ville de Québec ignorait la raison de la chute de l'homme et ne savait pas combien de temps il a séjourné dans l'eau.

La Société des traversiers a interrompu son service entre Québec et Lévis après l'incident, mais l'a repris à 10h30.

La traversée du fleuve à cet endroit dure environ 12 minutes.

Le mois dernier, un homme de 39 ans est mort après avoir souffert d'hypothermie après être tombé d'une embarcation à bord de laquelle il s'entraînait à la course de canot à glace avec quatre autres personnes. Cet incident s'est lui aussi produit sur le fleuve Saint-Laurent, près de Québec.  Avec La Presse canadienne