Jean-François Blanchette profitait de l’absence des propriétaires pour s’introduire dans les résidences ou les cabanons et voler des objets précieux comme des bijoux, des outils, du matériel électronique, des armes à feu et même des véhicules récréatifs. La valeur totale des vols approche les 340 000 $.

Le «roi des cambrioleurs» à l’ombre encore cinq ans

Jean-François Blanchette peut porter la couronne du «roi des cambrioleurs». Sa majesté passera cinq ans et un mois de plus à l’ombre pour 136 introductions par effraction et vols dans des résidences aux quatre coins du Québec.

L’homme de 42 ans, originaire de Sainte-Martine en Montérégie, purgeait déjà une peine de trois ans et demi pour une première série de cambriolages en Beauce et dans Bellechasse. La peine reçue hier, consécutive, fera grimper son temps de détention à environ neuf ans. Elle a été suggérée de manière conjointe par le procureur de la Couronne MMarc Gosselin et l’avocat de défense Me Mathieu Rondeau-Poissant.

200 vols en 14 mois

En novembre 2016, la Sûreté du Québec n’était pas peu fière d’annoncer l’arrestation de Blanchette et la résolution de 200 vols survenus en 14 mois dans plusieurs régions du Québec, de Charlevoix, à Portneuf, en passant par Montmagny, la Mauricie, la Montérégie, Bellechasse et le Lac-Saint-Jean. Après regroupement de certaines accusations, le voleur a plaidé coupable à 136 infractions. Il a aussi réglé un dossier de menaces sur une ex-conjointe. 

Le cambrioleur profitait de l’absence des propriétaires pour s’introduire dans les résidences ou les cabanons et voler des objets précieux comme des bijoux, des outils, du matériel électronique, des armes à feu et même des véhicules récréatifs. La valeur totale des vols approche les 340 000 $.

Les policiers avaient effectué pas moins de 12 perquisitions pour retracer les biens dérobés par Blanchette. Une partie de la marchandise avait été retrouvée dans des commerces de prêts sur gage et dans des résidences.