Depuis mardi, des centaines de bénévoles à pied, à cheval, en véhicule tout-terrain ou par les airs participaient aux recherches.

Le jeune Chase Martens retrouvé mort au Manitoba

Le corps inanimé d'un garçon de deux ans a été tristement découvert samedi, au Manitoba, au terme de plusieurs jours de recherches impliquant des centaines de bénévoles.
<p>Chase Martens, 2 ans</p>
Le petit Chase Martens a été retrouvé mort, mais son corps ne présentait «aucun signe évident d'un acte criminel» a indiqué le sergent Bert Paquet, de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) au Manitoba.
Le corps du bambin a été découvert dans un ruisseau, samedi après-midi, près de la localité d'Austin. Depuis mardi, des centaines de bénévoles à pied, à cheval, en véhicule tout-terrain ou par les airs participaient aux recherches.
Bien que l'hypothèse d'un acte criminel soit écartée, une équipe d'enquêteurs travaillera à déterminer la cause de sa mort et une autopsie sera pratiquée dimanche.
Jeudi, les parents du garçon avaient lancé un appel pour toute information qui aurait pu leur ramener leur fils, affirmant qu'il aurait été inhabituel pour Chase Martens de s'éloigner de la propriété sans le chien de la famille.
Les recherches s'étaient élargies, vendredi, à un secteur à environ quatre kilomètres de la maison.
«J'estimerais qu'environ 30 000 heures bénévoles ont été offertes cette semaine, la majorité d'entre elles de la part de gens qui sont de parfaits inconnus à la famille Martens», a déclaré le sergent Paquet.
Les enquêteurs ont parlé à la famille du petit garçon, dont les membres ont exprimé des «sentiments partagés». «Il y a une réponse, mais ce n'est probablement pas la réponse qu'ils voulaient avoir», a affirmé le policier.
Retrouvé dans le ruisseau
Le corps du petit Chase a été retrouvé à environ un demi-kilomètre de sa maison. Le ruisseau avait été identifié comme un endroit où il y avait plus de chances de le retrouver. Ce lieu avait déjà été examiné, «mais les niveaux d'eau changent, ainsi que les conditions», a fait remarquer le sergent Paquet.
Les bénévoles ont espéré jusqu'à la fin retrouver le bambin sain et sauf, mais ils savaient que leurs chances s'amoindrissaient avec le temps.
Le premier ministre manitobain Greg Selinger a transmis ses condoléances sur son compte Twitter, samedi soir, souhaitant la «paix à [sa famille] en ce moment de deuil».
La nouvelle a secoué les gens du quartier où vivait le garçon, dont son voisin Robert Smith, qui avait participé aux recherches.
«Je suis si fier d'être une personne d'Austin, parce que c'est si merveilleux de savoir que les gens vont tout lâcher pour aider une famille dans le besoin», a-t-il souligné.