Le député conservateur Gord Brown à la Chambre des commune, en mai 2016

Le député Gord Brown retrouvé mort dans son bureau à Ottawa

OTTAWA — Le député conservateur ontarien Gordon Brown a été retrouvé mort dans son bureau de la colline du Parlement à Ottawa, mercredi matin.

La cause du décès n’a pas encore été confirmée, mais il serait mort subitement. M. Brown était âgé de 57 ans. Selon des sources au sein du parti, M. Brown avait joué au hockey mercredi matin avant de se rendre à son bureau parlementaire.

La réunion hebdomadaire du caucus conservateur, mercredi matin, a été interrompue vers 11h. Les partis à la Chambre des communes ont aussitôt accepté d’annuler la période de questions de mercredi après-midi.

Dans un message publié sur Twitter, le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, a déploré cette «perte soudaine et tragique pour ceux qui le connaissaient».

«Gord était un homme optimiste. Nos pensées et nos prières sont pour sa conjointe et ses enfants alors qu’ils vivent cette terrible perte.»

Le premier ministre Justin Trudeau a salué en Gordon Brown un «homme remarquable, bien et bon, engagé de façon positive avec notre travail mais aussi avec les collègues».

Élu député de la circonscription de Leeds-Grenville-Thousand Islands et Rideau Lakes pour la première fois en juin 2004, «Gord» Brown avait conservé ce siège sans interruption au cours des quatre élections subséquentes. Il avait auparavant été défait en 2000 sous la bannière de l’Alliance conservatrice réformiste canadienne, dans cette circonscription située le long du fleuve Saint-Laurent entre Kingston et Cornwall.

M. Brown avait été whip des conservateurs après la défaite du parti en octobre 2015, et jusqu’en juillet dernier, après l’élection du nouveau chef, Andrew Scheer.

Ex-champion canadien de kayak

«C’était notre whip, donc, inévitablement, on avait des relations très intimes avec lui», confiait le député conservateur Gérard Deltell, mercredi midi. «Quand ça n’allait pas, ou quand ça allait bien, ou quand on demandait quelque chose ou qu’il nous demandait quelque chose: c’était le préfet de discipline. Alors, c’est sûr qu’on était très proches de lui, et il était très proche de nous aussi.»

Sa collègue Sylvie Boucher, qui connaît M. Brown depuis 2006, s’est dite «dévastée» par la mort de celui qui était devenu un ami. «Hier, on avait dîné ensemble. [La nouvelle de sa mort] a été un choc. On s’aperçoit à quel point la vie est fragile», confiait-elle mercredi. «C’est une grosse perte pour la famille conservatrice.»

Diplômé en science politique de l’Université Carleton en 1983, il avait consacré une partie de sa vie à l’entreprise familiale dans le secteur de la restauration et de l’hôtellerie à Gananoque.

Reconnu comme un grand sportif, M. Brown était un ex-champion canadien de kayak; il avait participé aux championnats du monde en 1988. Sa biographie indique qu’il pratiquait toujours le kayak l’été et qu’il jouait au hockey l’hiver.

Il laisse dans le deuil sa femme, Claudine Courtois, et leurs deux fils.

Dès l’annonce de la nouvelle, mercredi matin, Gerry Butts, secrétaire principal du premier ministre Trudeau, s’était rendu à la réunion du caucus conservateur pour transmettre les condoléances des libéraux.

M. Brown est le deuxième député conservateur à mourir subitement dans son bureau de la colline du Parlement depuis deux ans. Le député albertain Jim Hillyer était décédé subitement en mars 2016, à l’âge de 41 ans.