Une femme de 37 ans roulait en direction nord sur le boulevard Saint-Jacques lorsque son véhicule (derrière) aurait été percuté de côté de plein fouet par une autre automobile roulant sur le boulevard Johnny-Parent.

L'animateur Martin Pouliot accusé de conduite avec les capacités affaiblies

L'animateur de radio Martin Pouliot a été accusé de conduite avec les capacités affaiblies et de conduite dangereuse ayant causé des lésions corporelles. Il a pu reprendre sa liberté après avoir déposé 1000$.
Martin Pouliot
Dans la nuit de samedi à dimanche, Pouliot aurait brûlé un feu rouge à l'intersection des boulevards Johnny-Parent et Saint-Jacques à Neufchâtel et percuté la voiture d'une femme, qui a subi de graves blessures.
Martin Pouliot a échoué l'alcotest et a aussitôt été arrêté.
Il a été accusé lundi de conduite avec plus de 80 mg d'alcool par 100 ml de sang, conduite avec les capacités affaiblies et conduite dangereuse ayant causé des lésions corporelles.
Sans un regard vers la salle d'audience, la tête rentrée dans les épaules, l'animateur de 46 ans a accepté toutes les conditions de la Couronne afin de reprendre sa liberté durant les procédures.
Il observera un couvre-feu, sauf pour fins de travail, et s'engage à ne pas conduire de véhicule à moteur durant les procédures.
L'animateur a déposé 1000$ au greffe en guise de caution. Son frère jumeau, Thierry Pouliot, s'est lui engagé pour une somme de 5000$ pour garantir la bonne conduite de l'animateur.
Une demi-douzaine de proches de Martin Pouliot ont assisté à la comparution.
Le dossier reviendra à la cour le 17 novembre pour la suite de la divulgation de preuve.