LANEQ est en grève générale illimitée depuis le 24 octobre.

LANEQ va de l'avant avec de nouvelles procédures judiciaires

Les avocats et notaires de l'État québécois (LANEQ) poursuivent leur combat contre le gouvernement du Québec.
Dans un communiqué envoyé tard dimanche soir, LANEQ indique «qu'à la suite du refus des négociateurs du Secrétariat du Conseil du trésor de réaliser une analyse comparative de la rémunération globale de ses membres et des procureurs aux poursuites criminelles et pénales, le tout malgré une entente avec le ministre Me Pierre Moreau à l'effet de réaliser une telle analyse [l'association] estime n'avoir d'autre choix que de s'adresser au Tribunal administratif du travail».
Cette décision de LANEQ survient après deux journées de négociations tenues dimanche et vendredi dernier. Le vendredi 10 février, LANEQ avait demandé de discuter d'une analyse comparative, mais lors de la rencontre du dimanche suivant, «les négociateurs du Secrétariat du Conseil du trésor ont dit qu'ils n'avaient pas de mandat» pour le faire, a fait savoir un porte-parole de LANEQ.
Cette nouvelle embûche survient seulement quelques jours après que les juristes de l'État eurent dénoncé publiquement que les déclarations du président du Conseil du trésor, Pierre Moreau, ne se reflétaient pas à la table des négociations.
Le président de LANEQ rencontrera les médias lundi après-midi afin de préciser la nature des procédures judiciaires qui seront entamées.
Rappelons que les 1100 avocats et notaires de l'État québécois sont en grève générale illimitée depuis le 24 octobre 2016.