La «multiplication des cas de sextorsion» impliquant des ados inquiète le Centre canadien de protection de l'enfance qui enregistre une hausse importante des dénonciations.

La SQ met en garde contre la montée de l'intimidation et de la sextorsion

Afin de souligner la Semaine contre l'intimidation et la violence, qui débute dimanche, la Sûreté du Québec invite les jeunes et leurs parents à découvrir les ressources destinées à prévenir les problématiques de la cyberintimidation, de l'autoexploitation juvénile et de la sextorsion.
La SQ souligne que ces phénomènes ont pris de l'ampleur ces dernières années avec l'expansion des nouvelles technologies, et bien qu'ils se déroulent dans un univers virtuel, ces actes criminels causent des victimes bien réelles.
Pour se renseigner et apprendre à se protéger contre les menaces reliées à la cyberintimidation, le public a accès à une foule de ressources, qui sont notamment disponibles sur les sites web de la Sûreté du Québec, du Centre canadien de protection de l'enfance et de l'organisme Cyberaide.ca.
Les jeunes et leurs parents peuvent y trouver des moyens de prévenir les risques et des actions à prendre lorsqu'ils sont victimes ou témoins de cybercriminalité.
A noter que toute personne peut effectuer un signalement au sujet de l'exploitation sexuelle des jeunes sur internet à la Centrale canadienne de signalement des cas d'exploitation sexuelle d'enfants sur Internet, au www.cyberaide.ca