La SQ a bon espoir de retrouver Norah et Romy Carpentier vivantes

Les recherches se poursuivent pour retrouver Norah et Romy Carpentier, qui font l’objet d’une alerte AMBER. Les policiers de la Sûreté du Québec tentent surtout de faire la lumière sur les événements qui ont mené à leur disparition, et celle de leur père, Martin Carpentier.

Les agents de la SQ ont bon espoir de retrouver la famille vivante. Lors des recherches de vendredi, plusieurs objets ont été retrouvés dans les bois par les différentes équipes de recherches. Très tôt samedi, les équipes de recherches étaient de retour dans les boisés de Saint-Apollinaire. 

«Il y a des éléments qui nous permettent de penser qu’ils seraient toujours dans le secteur. On croit effectivement que ces gens-là seraient toujours en mouvement, en déplacement, donc cela nous fait penser que ces personnes sont toujours en vie», a indiqué la sergente Ann Mathieu, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ).

«On s’assure de faire les vérifications pour savoir si ces trouvailles sont liées à la disparition de Martin Carpentier et ses deux filles», poursuit Mme Mathieu. 

Un deuxième hélicoptère se promène maintenant dans les airs pour surveiller le secteur. L’hélicoptère appartient à l’Armée canadienne.

Les agents ont toujours des raisons de croire que les trois individus se trouvent dans le secteur du rang Bois Joly à Saint-Apollinaire. Le trio serait en mouvement. 

Plus de 150 km de boisé ont été ratissés la veille. Samedi, les équipes équestres et canines se sont jointes aux patrouilleurs à pied ainsi qu’aux bénévoles bien formés.  

«Le déploiement de la Sûreté du Québec se fait aussi avec l'assistance des Forces armées canadiennes au niveau aérien et d'un hélicoptère de la Sûreté du Québec. Tout est mis en oeuvre pour trouver les personnes manquantes, soit Martin Carpentier et ses deux filles, le plus rapidement possible. On souhaite qu'ils soient en santé, malgré des conditions climatiques qui ne sont pas nécessairement faciles», a ajouté Ann Mathieu. «Les effectifs peuvent se moduler dépendamment de l’évolution de la situation».

L’objectif ultime est toujours de retrouver les deux fillettes en bonne santé. 

Appel déchirant

La conjointe de Martin Carpentier lui a lancé un appel vendredi dans une vidéo diffusée par la Sûreté du Québec sur les réseaux sociaux.

Cathy Gingras y implore son conjoint de donner de ses nouvelles.

«Martin, on s'inquiète, on n'a pas eu de nouvelles de toi depuis l'accident. On se demande si tu es correct, les filles, Romy, Norah... on veut savoir si elles vont bien, si toi tu vas bien», lance Cathy Gingras, qui n'est pas la mère des deux enfants.

«Donne-nous des nouvelles, fais-nous un signe, appelle tes parents, n'importe quoi. L'important c'est que vous autres vous alliez bien. Le reste... on s'en fout du reste, on veut juste savoir que vous êtes correct», ajoute-t-elle, un sanglot dans la voix.

LIRE : Alerte AMBER : la conjointe de Martin Carpentier, disparu avec Romy et Norah, l'implore de rentrer

+

Norah Carpentier, 11 ans, est mince, mesure 1,57 m (5’2), porte une casquette blanche et des sandales Nike blanches. 

Romy Carpentier, 6 ans, mesure 0,91 m (3 pieds), porte un chandail rose, des boucles d’oreilles en forme de cœur argent et du vernis à ongles rouge.

Martin Carpentier, 44 ans, mesure 1,78 m (5’10), père 59 kg (130 lbs), porte un t-shirt gris et des jeans, peut-être des lunettes.

Avec La Presse canadienne