La maison Famille Marie-Jeunesse à Sherbrooke
La maison Famille Marie-Jeunesse à Sherbrooke

La Cour supérieure autorise l’exercice d’un recours collectif contre Famille Marie-Jeunesse

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
L’action collective contre Famille Marie-Jeunesse et son fondateur, Réal Lavoie, pourra aller de l’avant. La Cour supérieure a autorisé lundi la demande faite par un résident de Québec, Pascal Perron, au nom de toute personne ou succession de personnes décédées qui ont été membres de cette association religieuse de confession catholique et qui ont été victimes d’abus «physiques, spirituels et psychologiques» au Québec entre 1986 et aujourd’hui.