Un comité de surveillance s'était formé dans le but de ratisser les rues de Saint-Roch et Limoilou, entre 20h et 5h, pour signaler des événements criminels au besoin.

Jeune homme attaqué par un chien dans Saint-Roch

Une fête s'est terminée abruptement pour un groupe d'amis, dans la nuit de vendredi à samedi, lorsqu'un chien sans laisse est venu mordre un jeune homme à la tête.
L'incident s'est produit dans le quartier Saint-Roch, à l'angle des rues du Parvis et Saint-Joseph, où se trouvent quelques bars. Selon le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), un homme dans la vingtaine était à l'extérieur avec des amis lorsque «le chien est arrivé en trombe».
Le fêtard se trouvait au sol et devait relever un défi dans le cadre de son enterrement de vie de garçon. La situation cocasse a cependant pris une tournure dramatique. «Le chien l'a mordu derrière la tête», a expliqué le lieutenant Francis Petrin.
La victime n'a subi que des blessures mineures, mais a tout de même été transportée en ambulance vers le centre hospitalier pour y recevoir quelques soins, dont des points de suture. «On parle de réparation de plaies. Dans notre jargon, il n'y a rien de très impressionnant. Ce sont des blessures mineures», a commenté un superviseur à la Coopératrive des techniciens ambulanciers du Québec.
Selon le SPVQ, la propriétaire du chien serait intervenue sur les lieux rapidement et a récupéré l'animal. Elle avait cependant quitté la scène à l'arrivée des policiers, à peine une ou deux minutes après l'appel d'urgence. Des témoins ont affirmé que le chien semblait être de type pitbull, mais rien ne peut être confirmé tant que la bête n'aura pas été retracée.
Pas nécessairement un pitbull
«Ce n'est pas confirmé que c'est un pitbull. Ça vient d'un témoin et je ne vous cacherai pas que, ces temps-ci, les gens sont plus alertes, ils appellent plus et oui, on identifie souvent des pitbulls. Mais ce n'est pas nécessairement des pitbulls», a affirmé M. Petrin.
Le SPVQ croit que la suspecte dans cette affaire pourrait être une femme sans domicile fixe connue des milieux policiers. Cette dernière aurait même été impliquée dans une affaire semblable la semaine dernière, alors que son chien, désormais saisi, aurait mordu un passant. Elle aurait donc pu se procurer un nouvel animal entre temps. Cette piste n'est toutefois pas confirmée par les autorités.
La police n'avait toujours appréhendé aucun suspect samedi soir.