La scène de l'accident, sur le boulevard Henri-Bourassa, dans Charlesbourg

«J'ai eu peur de la perdre», dit le père d'une des piétonnes frappées dans Charlesbourg

Frank Tremblay n’a pas dormi de la nuit. Lundi soir, il a reçu un appel des policiers. Sa fille de 15 ans et son amie de 14 ans venaient d’être happées par une voiture sur le boulevard Henri-Bourassa, dans Charlesbourg.

«J’ai eu peur de la perdre, dit-il. Tu sais pas ce qui t’attend quand on t’appelle et qu’on veut que tu te rendes à l’hôpital», a-t-il dit au Soleil

Sa fille a subi une commotion cérébrale et une fracture de la clavicule. Son genou est amoché. L’asphalte lui a infligé plusieurs lésions au dos et au visage. L’amie de sa fille a subi des blessures encore plus graves.

À l’hôpital, M. Tremblay a pu parler à sa fille. «Elle ne comprenait pas ce qui s’était passé. Elle se disait: “J’ai pesé sur le piton pour traverser la lumière et je me retrouve dans une ambulance.”» 

Durant sa nuit blanche, Frank Tremblay a écrit un émouvant message pour sa fille de 15 ans et celle qui l’accompagnait. «Je t’aime tellement, ma fille. Même si tu as beaucoup de souffrance, au moins tu es là, et tu vas t’en sortir. J’ai de la peine aussi pour ton amie [...] qui est juste à côté de toi», écrit M. Tremblay. 

«Vous alliez chez Chocolat Favoris, mais cet accident vous a expédié en traumatologie, poursuit-il. Vous serez plus fortes après, ensemble, ensemble dans votre convalescence.»


« Je t’aime tellement ma fille. Même si tu as beaucoup de souffrance, au moins tu es là, et tu vas t’en sortir. J’ai de la peine aussi pour ton amie [...] qui est juste à côté de toi. »
Frank Tremblay, le père d'une des victimes

La police de Québec a confirmé mardi matin que les deux adolescentes allaient survivre à leurs blessures. «À la suite des tests à l’hôpital, on ne craint plus pour leur vie», indique David Poitras, porte-parole du Service de police de Québec (SPVQ). 

Feu rouge brûlé

Lundi soir, vers 18h, près du Carrefour Charlesbourg, les deux ados s’étaient engagées sur le feu piétonnier du boulevard Henri-Bourassa. En traversant, elles ont été percutées par un véhicule conduit par un homme dans la cinquantaine, qui roulait en direction nord. 

La quinquagénaire avait brûlé son feu rouge. Le SPVQ poursuit son enquête afin de déterminer pourquoi. On ignore si des accusations seront portées contre lui. Pour l’instant, il a reçu un constat d’infraction pour avoir omis de s’immobiliser à un feu rouge, indique M. Poitras. 

M. Tremblay, lui, se compte chanceux que sa fille ait survécu. «C’est fou comme la vie nous enseigne sans cesse des choses, a-t-il écrit. Mais cette nuit, j’aurais aimé mieux en apprendre moins, passer mon tour, passer notre tour, ma chère fille d’amour.»