Lundi, l’école des Découvreurs, à Montréal, a été évacuée en raison d’émanations de monoxyde de carbone qui ont incommodé des dizaines d’élèves et d’adultes de l’école primaire de l’arrondissement LaSalle.

Intoxication au monoxyde de carbone: deux enfants toujours hospitalisés et toutes les écoles inspectées

Les enfants de l’école des Découvreurs, à Montréal, pourront retourner en classe normalement mercredi, après une journée de congé forcé.

Lundi, l’école a été évacuée en raison d’émanations de monoxyde de carbone qui ont incommodé des dizaines d’élèves et d’adultes de l’école primaire de l’arrondissement LaSalle.

Plusieurs ont dû être hospitalisés.

À LIRE AUSSI: Des élèves et employés d'une école de Montréal intoxiqués au monoxyde de carbone

La commission scolaire Marguerite-Bourgeoys a publié un communiqué en fin d’après-midi mardi indiquant que les analyses de la qualité de l’air «ont démontré que les concentrations sont conformes aux normes reconnues et qu’aucune concentration anormale de gaz n’a été détectée».

Les analyses réalisées sur place ont permis de constater que l’incident est imputable à la rupture d’un joint du système de chauffage, qui avait pourtant fait l’objet d’une inspection en octobre dernier.

La commission scolaire ajoute que le détecteur de monoxyde de carbone, qui avait aussi été inspecté sans que l’on n’y voie d’anomalie l’automne dernier, mais qui a failli à la tâche lundi, a été remplacé.

De plus, l’organisme a fait une tournée de tous ses établissements et confirme la présence dans chacun d’eux d’un détecteur de monoxyde de carbone.

Du personnel supplémentaire sera affecté à l’école des Découvreurs mercredi et des professionnels seront sur place afin d’assister les élèves et les membres du personnel au besoin.

Concentrations de monoxyde de carbone très élevées

Les pompiers dépêchés à l’École des Découvreurs, lundi, ont détecté des niveaux de monoxyde de carbone jusqu’à cinq fois plus élevés que le seuil auquel l’évacuation d’un bâtiment est ordonnée.

Selon le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Montréal, Éric Martel, les lectures réalisées par les pompiers à leur arrivée faisaient état de 175 ppm (parties par million) de monoxyde de carbone dans les corridors de l’école des Découvreurs, alors que la norme pour décréter l’évacuation d’un bâtiment est de 35 ppm.

Dans le secteur de la chaufferie, cette concentration atteignait les 900 ppm, c’est-à-dire près de 25 fois la norme devant mener à une évacuation.

Lundi matin, des élèves et employés de l’École des Découvreurs ont ressenti des nausées et des étourdissements.

De plus, certains ont eu des vomissements, selon le chef aux opérations d’Urgences-santé, Stéphane Smith. Au moins neuf personnes auraient perdu connaissance.

Plusieurs ambulances ont été dépêchées sur place ainsi que du personnel de soutien d’Urgences-santé.