Incendie d'origine accidentelle dans Saint-Sauveur

Valérie Marcoux
Valérie Marcoux
Le Soleil
À 12h40, le Service de protection contre l’incendie de Québec (SPCIQ) reçoit un appel concernant des flammes et de la fumée sortant du comble du deuxième étage du 553 rue Saint-Bonaventure dans le quartier Saint-Sauveur.

Une fois sur les lieux, les pompiers constatent effectivement des flammes et de la fumée sortant du toit et de la corniche. Ils ont alors procédé à l’évacuation de l'immeuble résidentiel de deux étages comprenant deux logements, ainsi qu'à l'évacuation des résidents du bâtiment adjacent.

Plus de 80 pompiers se sont rendus sur place alors qu’une cinquième alarme a rapidement été déclarée. Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) était également présent pour contrôler la circulation dans le secteur où plusieurs rues ont été fermées.

De son côté, Hydro-Québec a procédé à un délestage à distance faisant en sorte que plusieurs résidences du quartier ont été privées d'électricité au cours de l'après-midi.

Un peu après 16h, le SPCIQ a indiqué que la situation était maîtrisée. L’incendie n’a fait aucun blessé et ne s’est pas propagé aux autres bâtiments.

Au milieu de l'après-midi, l'enquêteur du commissariat aux incendies a découvert l'origine de l’incendie. Celui-ci se serait déclaré alors que le propriétaire de l’immeuble faisait des travaux sur les corniches. Il réchauffait la peinture à l’aide d’un outil chauffant afin de la gratter. Quand l’incendie a commencé, le propriétaire a d'abord tenté de l’éteindre avec un extincteur portatif, raconte Bill Noonan, porte-parole du SPCIQ.