Près de 1200 porcs, truies et porcelets ont péri dans l'incendie de la porcherie.

Incendie dévastateur dans une porcherie de Charlevoix

Un incendie a complètement ravagé la porcherie des Viandes biologiques de Charlevoix, mercredi matin, à Saint-Hilarion, tuant près de 1200 porcs, truies et porcelets. «Un jour sombre», s’est désolé l’entreprise via communiqué, mercredi après-midi.

L’incendie s’est déclaré tôt mercredi matin, dans la porcherie maternité des Viandes biologiques de Charlevoix, sur le 4e rang Ouest, à Saint-Hilarion. L’intervention de plusieurs corps de pompiers de la région n’a pu sauver les animaux se trouvant à l’intérieur du vaste bâtiment. Les 1000 porcs et porcelets et les 170 truies utilisées pour la reproduction représentaient l’ensemble du bétail porcin de Viandes biologiques de Charlevoix.

Contactée par le Soleil, mercredi après-midi, la porte-parole Elsa Girard a préféré réagir via communiqué, expliquant que l’équipe de Viandes biologiques de Charlevoix était «ébranlée» par l’incendie. La production n’est pas mise en danger à court terme, mais l’entreprise est à évaluer ses options afin de maintenir la production à moyen et long terme malgré la perte des animaux. La porcherie devra également être reconstruite. 

«Tous les efforts de notre équipe pour amener cet élevage à ce niveau sont partis en fumée. Nous n’avons d’autres choix que de croire en l’avenir. Nous sommes une grande famille et ensemble nous allons rebondir et traverser cette dure épreuve», a réagi l’entreprise dans son communiqué. 

Viandes biologiques de Charlevoix, une entreprise familiale fondée par Damien Girard et Natasha McNicoll, en 2001, écoule du porc et du poulet biologique, notamment des charcuteries, dans quelque 400 points de vente partout à travers la province de Québec.