Incarcéré le jour de l'enterrement de sa soeur

Réjean Allaire, tête dirigeante d'un réseau de trafic de cocaïne, a vu sa peine d'emprisonnement réduite de six mois lundi notamment parce qu'il s'est présenté en cour même si l'enterrement de sa soeur coaccusée avait lieu en même temps que sa cause revenait devant le tribunal.
La Couronne, représentée par Me Daniel Bélanger, et l'avocat de la défense, Me André Gaulin, avaient suggéré une peine de deux ans moins un jour pour le résident de Québec âgé de 56 ans qui avait déjà plaidé coupable de complot et de trafic de stupéfiants.
Cependant, lundi, Me Bélanger a expliqué à la juge Réna Émond que le processus de deuil familial avait été plus long que prévu concernant la soeur de l'accusé, Linda Allaire, arrêtée en même temps que lui en 2015, mais décédée le 17 juillet dernier d'un cancer.
Réjean Allaire avait accompagné sa soeur durant sa maladie et, si les funérailles avaient déjà été célébrées le 30 juillet, l'enterrement de ses cendres avait lieu lundi, selon les déclarations de l'accusé et de son avocat.
«Les émotions, c'est fort...» a brièvement laissé tomber Allaire après que Me Gaulin ait informé la juge de la situation. 
Peine clémente
Même s'il estime que la peine est clémente compte tenu de la longue liste d'antécédents judiciaires d'Allaire, Me Bélanger a souligné qu'il avait été 18 mois en liberté sous de sévères conditions pour prendre soin de sa soeur et qu'il n'avait jamais enfreint ces conditions. Il devait entre autres respecter un couvre-feu, ne pas posséder de téléphone cellulaire et s'abstenir de communiquer avec certains coaccusés.
La juge Émond a entériné la suggestion commune des procureurs et retranché six mois de la peine prévue pour rapporter la sentence d'Allaire à 18 mois moins un jour de prison, estimant que l'effet dissuasif avait déjà commencé à faire effet. Elle a aussi émis une recommandation, à la demande de l'accusé, pour que celui-ci puisse suivre une thérapie derrière les barreaux. Allaire, qui a quitté le tribunal pour être incarcéré sous les pleurs de deux membres de sa famille présents à l'audience, sera également soumis à une ordonnance de probation de deux ans dès sa sortie de prison.
Les accusations contre la soeur de Réjean Allaire ont également été retirées à la suite de son décès de même que celles qui pesaient aussi contre sa conjointe Nadya Duguay, pour lesquelles la Couronne a affirmé ne pas avoir de preuve à offrir.
Le réseau que dirigeait Allaire avait été démantelé par l'Escouade régionale mixte de la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches à la suite d'une enquête de plus de six mois en février 2015. Le réseau était lié au crime organisé et utilisait des téléavertisseurs afin de fixer des lieux de rencontre pour la livraison de la drogue.