Images illégales de l’accident de VR au quai de Tadoussac diffusées sur Internet

Une nouvelle vidéo saisissante de la collision mortelle entre le véhicule récréatif et le traversier de Tadoussac a été publiée mercredi matin sur Facebook, et a été supprimée quelques heures plus tard. Cette vidéo avait été transmise illégalement sur les réseaux sociaux, sans autorisation de la Société des traversiers du Québec (STQ).

Les images ont été captées par une caméra de surveillance de la STQ, sur le NM Jos-Deschênes II. Les images montrent que le VR s’encastre dans le traversier à une vitesse fulgurante, tout près de plusieurs passagers. Le navire venait tout juste de quitter le quai de Tadoussac, lundi, en début d’après-midi.

Après que Le Soleil ait publié la vidéo de Facebook sur ses plateformes, il a rapidement été informé de la nature illégale des images. 

«Ce n’était absolument pas l’intention ou la volonté de la STQ que ces images tragiques soient diffusées publiquement. Nous en sommes à la fois choqués et désolés. Il s’agit vraisemblablement de l’initiative personnelle d’un employé de la STQ, qui a pris une décision qui va à l’encontre de la politique bien établie de notre organisation», a indiqué le porte-parole de la STQ, Alexandre Lavoie.

Cette captation vidéo était donc la propriété exclusive de la Société des traversiers du Québec, qui prend la situation très au sérieux. Cette transmission illégale enfreint les règles de protection à la vie privée de personnes et passagers. La STQ tient d’ailleurs à offrir ses excuses aux familles des victimes de l’accident. 

«Une enquête interne a été lancée, tant sur la personne qui a jugé pertinent de diffuser ces images que sur la politique à cet égard», ajoute aussi M. Lavoie.

Images saisissantes, voire choquantes

Dans la vidéo, on pouvait voir l’envol du VR du quai vers le traversier. Le VR avait dévalé la côte abrupte qui menait au quai d’embarquement sans jamais pouvoir s’arrêter, en raison d’un problème mécanique. Il était aussi possible de voir la chance qu’ont eue plusieurs passagers. 

Pour plusieurs, il s’agissait d’une question de secondes. Certains passagers venaient tout juste de passer à l’endroit où le VR a terminé sa chute. 

Le conducteur, Éric Belec, est malheureusement décédé dans l’accident. Le véhicule a été complètement détruit sous la force de l’impact. La femme qui l’accompagnait repose toujours dans un état critique à l’hôpital. 

La vidéo était virale sur Facebook. Mercredi vers midi, la vidéo avait plus de 12 000 partages et 300 000 vues avant d’être supprimée en vertu des droits sur la propriété intellectuelle.

Bonnardel évaluera l'accident

Le ministre des Transports, François Bonnardel, souhaite bien comprendre les circonstances de l’accident avant d’apporter des changements quant à la sécurité du secteur du quai de Tadoussac.

«J’ai demandé un portrait de la situation pour être bien capable de comprendre ce qui est arrivé. Il y aura aussi un rapport de la Sûreté du Québec. S’il faut revoir nos façons de faire avec des panneaux spécifiques, avec un numéro d’urgence s’il le faut, on va utiliser tout pour être capable de sécuriser cette route», indique-t-il.

La Société du pont sur le Saguenay milite notamment pour la construction d’un pont dans le secteur afin de remplacer les traversiers actuels. 

À LIRE AUSSI : Accident à Tadoussac: un «drame prévisible»

À LIRE AUSSI : Un véhicule récréatif percute un traversier à Tadoussac: «c’est comme dans un film»