Il urine sur une personne âgée

Certains crimes peuvent susciter la pitié ou même une certaine sympathie. Pas ceux de Maxime Chiasson-Miller, qui a uriné sur une personne âgée en chaise roulante et s’est battu avec le bon samaritain qui tentait de l’arrêter.

Le jeune technicien en après-sinistre de 26 ans l’admet; il l’a «échappé» lors de son party d’anniversaire, le 21 mai dernier, et a bu beaucoup plus qu’il n’aurait dû.

Alors qu’il se soulageait sur le trottoir, un homme âgé, se déplaçant en fauteuil roulant, l’interpelle et lui demande d’arrêter d’uriner sur la voie publique.

Maxime Chiasson-Miller se tourne et se met à uriner sur le vieil homme. 

Un piéton qui passait par là s’interpose et veut faire cesser le manège.

Maxime Chiasson-Miller l’agrippe par le collet et lui donne un coup de poing. Le bon samaritain réplique. Les deux amis de Chiasson-Miller s’en mêlent et la bagarre dégénère au point où les policiers de Québec doivent intervenir.

Lorsqu’il avait tenté — sans succès — de reprendre sa liberté durant les procédures, le jeune homme avait blâmé l’alcool et dit avoir des remords. «C’est regrettable ce qui s’est passé», disait-il, penaud.

Il a plaidé coupable hier à des accusations de voies de fait et méfait.

Le procureur de la Couronne Me Christian Gauthier a souligné le caractère gratuit des gestes et le problème de comportement de l’accusé, qui compte plusieurs antécédents judiciaires, dont des entraves aux policiers, des méfaits et 22 bris d’ordonnance de la cour.

Maxime Chiasson-Miller a été condamné à une peine de détention ferme de six mois de prison et à une probation de deux ans.