Guy Turcotte avait été reconnu coupable par un jury le 6 décembre 2015 au terme de son second procès pour le meurtre non prémédité de ses enfants Anne-Sophie et Olivier.

Guy Turcotte renonce à son appel

L'ex-cardiologue Guy Turcotte, qui a été reconnu coupable de meurtre non prémédité au terme d'un deuxième procès il y a près d'un an, a renoncé à porter le verdict en appel pour réclamer un troisième procès, a confirmé vendredi soir Me René Verret, porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).
Le 6 décembre 2015, Guy Turcotte a été reconnu coupable du meurtre non prémédité de ses deux enfants, Olivier, 5 ans, et Anne-Sophie, 3 ans. Turcotte avait fait appel du verdict, évoquant des erreurs de droit dans les directives adressées aux jurés.
Me Verret a confié à La Presse canadienne que Turcotte maintenait toutefois son autre appel sur le délai avant d'obtenir l'admissibilité à la libération conditionnelle.
Le juge André Vincent a condamné Turcotte à purger une peine d'emprisonnement à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 17 ans. En vertu de la loi, la période avant que ne soit possible une demande de libération conditionnelle pouvait être au minimum de 10 ans et au maximum de 25 ans.
Les deux appels de Turcotte devaient être entendus à la fin de l'année 2016 ou au début 2017.
L'avocat de Turcotte, Me Pierre Poupart, n'avait pas rappelé La Presse canadienne au moment d'écrire ces lignes.
Guy Turcotte avait déjà subi un premier procès, en 2011, au terme duquel il avait été jugé non criminellement responsable du meurtre de ses enfants. La Cour d'appel du Québec avait annulé le verdict et ordonné un nouveau procès, qui s'est déroulé à l'automne 2015.