Un party dans un immeuble de Limoilou s'est mal terminé pour deux participants, brûlés jusqu'à environ 30% de leur corps par des «shooters» d'alcool flambé, dans la nuit de lundi à mardi.

Gravement brûlés par des «shooters» flambés

Une fête un peu trop arrosée s'est terminée à l'hôpital pour deux participants brûlés jusqu'à environ 30 % de leur corps par des verres d'alcool flambé. 
Le party entre amis se déroulait dans le logement d'un immeuble de la rue Bouchette à Limoilou dans la nuit de lundi à mardi. Policiers et ambulanciers ont répondu à l'appel d'urgence autour de minuit. 
Sur place s'y trouvaient une jeune femme de 17 ans et un homme de 20 ans gravement brûlés. Selon ce qu'il a été possible d'apprendre, un jeu d'alcool serait à l'origine des blessures. Il semble que les convives consommaient des «shooters» d'alcool flambé. 
La jeune femme a été brûlée au 2e et 3e degré entre 20 % et 30 % du haut du corps. L'homme a aussi subi des brûlures sévères à 10 % du haut du corps. Ils ont été transportés à l'urgence de l'hôpital de l'Enfant-Jésus, où se trouve le Centre des grands brûlés. Une troisième personne fortement intoxiquée a aussi pris le chemin du centre hospitalier.
La police de Québec a ouvert une enquête pour s'assurer qu'aucun acte criminel n'a été commis.