L’intervention rapide d’un employé de déneigement, basé juste en face, a été saluée par la Sûreté du Québec.

Grave accident à Saint-Tite-des-Caps: une aide précieuse au bon moment

Une femme a subi de graves blessures vendredi matin quand son véhicule est demeuré coincé sous un poids lourd, à Saint-Tite-des-Caps. L’accident, qui pourrait avoir été causé par l’alcool, aurait toutefois pu s’avérer fatal, n’eût été l’intervention de deux citoyens qui ont prêté main-forte aux secours.

La 138 a bien mauvaise presse par les temps qui courent. Et voilà qu’un autre accident grave s’y est produit vendredi matin, vers 7h30. Selon les autorités, la conductrice, une femme de 43 ans de Sept-Îles, s’est engagée sur la route 138 depuis la rue industrielle. Elle aurait alors été percutée par le camion semi-remorque.

Les deux véhicules ont terminé leur course dans le fossé. L’automobiliste s’est retrouvée dans une position très précaire, alors que le camion semi-remorque était appuyé sur le côté conducteur de la voiture, menaçant de l’écraser en se renversant. 

Cette situation précaire causait des problèmes aux secours, à leur arrivée, qui ne pouvaient extirper la victime de sa voiture sans risquer d’être écrasés par le semi-remorque. C’est alors que les pompiers ont aperçu un petit tracteur qui passait sur un chemin non asphalté à proximité. 

«C’est à côté de mon terrain. Je m’en allais travailler avec mon petit tracteur à neige et un pompier m’a fait signe de m’arrêter. Ça a été assez rock'n roll», a raconté au Soleil Pierre Leclerc, vendredi après-midi. Son tracteur ne suffisant pas pour complètement sécuriser la scène, l’homme a alors appelé son frère, Martin, un employé du site d’enfouissement situé de l’autre côté de la route 138. 


« Je m’en allais travailler avec mon petit tracteur à neige et un pompier m’a fait signe de m’arrêter. Ça a été assez rock'n roll »
Pierre Leclerc

Ce dernier est rapidement arrivé avec une chargeuse-pelleteuse plus imposante afin de prêter main-forte. Le travail conjoint des deux frères et leurs machines ont ainsi permis au secours d’aller sauver la femme grièvement blessée dans son véhicule et la placer dans une ambulance vers le Centre hospitalier le plus près. 

La vie de la quadragénaire n’était plus en danger, en fin d’après-midi, mais un prélèvement sanguin a été effectué sur elle, la Sûreté du Québec ayant des motifs permettant de croire que l’alcool pourrait être en cause dans l’accident. 

Quant à Pierre et Martin Leclerc, ils sont demeurés sur place plusieurs heures en soutien aux policiers et pompiers, même après que la victime eut été rescapée. La SQ a d’ailleurs salué l’aide fournie par les deux frères. 

«Je n’étais pas censé sortir travailler aujourd’hui, mais finalement j’ai eu un petit travail à faire. Parfois, le hasard fait bien les choses. On ne peut pas savoir si le semi-remorque se serait renversé ou non si on n’avait pas été là. L’important, c’est que la dame s’en tire», a souligné Pierre Leclerc en milieu d’après-midi.