Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Garçon atteint par balle à Lévis en 2019: pas de faute de la part des policiers

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
En septembre 2019, un garçon d’âge mineur a été atteint par balle lors d’une intervention policière à Lévis. Après l'enquête du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), il est conclu qu’aucune accusation ne sera portée contre les policiers impliqués.

Les agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) étaient intervenus auprès d’un jeune homme en crise le 12 septembre 2019, ce dernier avait un couteau à la main.

Le garçon aurait alors foncé sur les policiers et l’un d’eux a tiré, atteignant le jeune homme à l’abdomen. Il a été transporté au centre hospitalier, mais sa vie était hors de danger.

LIRE AUSSI : Un jeune homme atteint par une balle tirée par la police à Lévis

Le BEI a alors ouvert une enquête afin de faire la lumière sur cet événement.

Le BEI a recueilli le témoignage de 17 témoins civils et a analysé les faits rapportés par les quatre policiers impliqués, ainsi que trois autres agents témoins. Le rapport comprend aussi des séquences vidéo et des photos, filmées ou prises par des caméras de surveillance et par des témoins civils.

«Les informations obtenues pendant l’enquête permettent de conclure que les obligations des policiers témoins, des policiers impliqués et du directeur du corps de police impliqué prévues au Règlement sur le déroulement des enquêtes du Bureau des enquêtes indépendantes ont été respectées», peut-on lire dans un communiqué transmis par le BEI mercredi.

Le rapport d’enquête complet a été remis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) le 26 juin 2020.

Le Bureau des enquêtes indépendantes a pour mission de faire enquête dans tous les cas où une personne, autre qu’un policier en service, décède, subit une blessure grave ou est blessée par une arme à feu utilisée par un policier lors d’une intervention policière ou durant sa détention par un corps de police.