Les plongeurs de la Sûreté du Québec ont quitté les lieux. Il aurait été trop périlleux pour eux de plonger dans la rivière à cause des forts courants et du débit d'eau élevé.

Fillette noyée dans la Sainte-Anne: les recherches s'intensifient

La Sûreté du Québec (SQ) reprend ses recherches, dès jeudi matin, pour tenter de retrouver le corps de la fillette de 2 ans emportée par la crue des eaux de la rivière Sainte-Anne à Sainte-Anne-des-Monts, en Haute-Gaspésie. Dépêchée de Québec, la dizaine de policiers de l'unité d'urgence de la SQ promettent d'intensifier leurs efforts.
Les recherches qui devaient se poursuivre mercredi ont été suspendues pour une raison que la SQ refuse de dévoiler. Seuls les six à huit pompiers de la Ville de Sainte-Anne-des-Monts ont continué à ratisser les berges de la rivière.
«Demain (jeudi), la Sûreté du Québec va donner un grand coup, assure l'agent d'information, Claude Doiron. Ce sont des policiers qui sont spécialisés en recherche qui vont venir. Ils ont des VTT, des équipements de recherche, des motomarines, un zodiac et une autre embarcation nautique. Ce qui nous aide, c'est que le niveau des eaux a baissé. Ils vont explorer des secteurs de la rivière qui n'ont pas encore été explorés.» Il est également fort probablement que l'hélicoptère de la SQ soit de retour pour survoler la rivière. 
Le drame est survenu dimanche vers 18h, alors que Mike Gagnon, Kim Laflamme et sa fille Daphnée circulaient sur un chemin inondé du secteur de Saint-Joseph-des-Monts, lorsque leur véhicule a sombré dans les eaux glacées de la rivière. Seule la dame a survécu. Son conjoint et la bambine ont été emportés par le courant. Le corps de l'homme de 37 ans a été retrouvé 22 heures après la tragédie, mais celui de la fillette demeure introuvable.
La voiture n'a toujours pas été localisée. «On n'a pas trouvé de pétrole dans l'eau, signale le porte-parole de la SQ. Rien! Peut-être qu'elle est restée coincée dans une fosse?»