Un grand effectif policier, comprenant maître chien et hélicoptère, a été déployé pour retrouver la fillette. Plusieurs bénévoles, amis et membres de la famille se sont aussi joints aux recherches.

Fillette disparue: dénouement heureux pour une famille de la Rive-Sud

Les résidents de Saint-Jean-Chrysostome ont poussé un soupir de soulagement dimanche, alors qu'une fillette de trois ans qui manquait à l'appel depuis quelques heures sur le chemin Bélair Ouest a été rapidement localisée par l'hélicoptère de la Sûreté du Québec (SQ), peu avant 18h.

L'enfant a donc été ramenée à son domicile par la voie des airs. «Elle est en parfaite santé heureusement, ce sont de bonnes nouvelles», confirme au Soleil le porte-parole des policiers de Lévis, Patrick Martel. 

La disparition de la jeune fillette aura mobilisé plusieurs effectifs policiers dimanche après-midi, dans le secteur. Sur place, en plus de l'hélicoptère et de véhicules tout-terrain (VTT), plusieurs agents de la SQ ainsi que des policiers et des pompiers de la Ville de Lévis ont été appelés en renfort. Près de 70 personnes ont participé à l'opération.

Fort heureusement, le groupe d'intervention de la SQ était en exercice à proximité de l'endroit où la fillette a été portée disparue, ce qui a certainement contribué à accélérer les démarches. 

Des membres de la famille participaient eux aussi activement aux recherches. Des maîtres chien étaient aussi sur les lieux pour effectuer un ratissage complet. Une foule importante de citoyens s'était également réunie autour du périmètre. 

Notons enfin que neuf bénévoles structurés de Recherche et sauvetage Québec-métro (RSQM) — membre de l'Association québécoise des bénévoles en recherche et sauvetage (AQBRS) — étaient présents. «Nous sommes toujours mobilisés par les services policiers», indique la coordonatrice du District 03 de l'AQBRS, Marie Cauchon.

Un important déploiement policier a été nécessaire pour retrouver la fillette.

Vigilance déjouée

La fillette aurait en réalité «échappé à la vigilance de ses parents» en allant se promener toute seule à l'extérieur de la résidence familiale, explique M. Martel. Immédiatement après s'être aperçus de l'absence de leur enfant, les parents ont contacté le 9-1-1 et enclenché des recherches intensives. 

Au final, la gamine a été retrouvée à environ 650 mètres de la maison principale. Celle-ci est située sur un grand terrain rural, au 1197, chemin Bélair Ouest. Une maison mobile est située derrière la résidence, ainsi qu'un grand champ d'herbes et un boisé.  

La police de Lévis confirme qu'aucun élément criminel ne semble être présent dans ce dossier jusqu'ici. La fillette sera interrogée par les autorités policières sous peu, indique-t-on.

«On a eu plus de peur que de mal, et on peut s'en réjouir», conclut le porte-parole. 

La fillette a été retrouvée quelques temps après que les recherches aient été lancées.