Faits divers en bref

Collision mortelle à Lévis: une distraction en cause
Une simple distraction aurait causé la mort d'un homme de 43 ans de Lévis à l'heure de pointe jeudi matin. Sa voiture est entrée en collision avec un camion-remorque vers 7h45 au kilomètre 314 de l'autoroute 20 est, tout près du Costco, dans le secteur Saint-Romuald. Inconscient à l'arrivée des policiers, l'homme est décédé environ une heure plus tard. Hélène Nepton, porte-parole de la Sûreté du Québec, explique que l'automobiliste a percuté l'arrière du camion-remorque. Aucune trace de freinage n'a été observée sur la chaussée, alors qu'un bouchon était en train de se former. «Il est possible que l'homme ait eu une distraction ou se soit endormi au volant», soutient Mme Nepton. L'homme, qui ne portait pas sa ceinture de sécurité au moment de l'impact, a été projeté dans le pare-brise, ce qui a contribué à aggraver ses blessures. La collision a immédiatement causé d'énormes bouchons de circulation sur l'autoroute 20, l'autoroute 73 Nord et le pont Pierre-Laporte Sud, qui ont duré une partie de l'avant-midi, le temps pour les enquêteurs de la Sûreté du Québec de faire leur travail.
Réseau de trafic de stupéfiants démantelé à Lévis
Trois femmes et deux hommes dans la quarantaine ont été arrêtés tôt jeudi matin dans leurs immeubles de logements de la rue Pie-X, à Lévis, soupçonnés de faire partie d'un réseau de trafic de drogue. Dans leurs logements, les policiers de Lévis ont saisi 4 livres de cannabis, 1800 comprimés de méthamphétamine, 75 comprimés de Dilaudid, de petites quantités de hasch et de cocaïne, une liste de comptabilité, 40000$ en argent, des cellulaires et une arme artisanale. «Notre enquête a démarré il y a quelques semaines, à la suite de plaintes de citoyens qui trouvaient le va-et-vient anormal», explique Christian Cantin, porte-parole de la police de Lévis. Nelson Quinn, qui a déjà écopé d'une peine de prison pour trafic de drogue, a comparu jeudi après-midi au palais de justice de Québec. Une femme s'en tire sans accusations, tandis que les autres suspects ont été libérés sous promesse de comparaître.