Une perquisition chez Hydrobec

Entreprises complices de production de «pot»

Les deux commerces de jardinage Hydrobec et Hydro Rive-Sud, aujourd'hui fermés, leur propriétaire Dany Belley et trois employés (Jonathan Dion, Mathieu Deblois et Tommy Chouinard), ont été déclarés coupable de production de cannabis par complicité.
Après avoir entendu le procès, le juge Jean Asselin de la Cour du Québec estime que la Couronne a su faire la preuve que les accusés avaient une connaissance suffisante des intentions de leurs clients-producteurs de marijuana.
En défense, le propriétaire de Hydrobec et Hydro Rive-Sud, Dany Belley, avait soutenu qu'il n'avait pas d'obligation légale de vérifier le type de production de ses clients.
Lors de son projet d'enquête nommé Moissons, la Sûreté du Québec a utilisé trois agents d'infiltration qui ont agi comme de faux clients. 
Ils ont ainsi constaté que, entre avril 2012 et mai 2014, le personnel des deux entreprises prodiguaient des conseils «spécifiques et précis» en plus de vendre de l'équipement et du matériel pour les serres hydroponiques de cannabis.
Les employés et leurs clients tentaient de se faire discrets en parlant de «plants de tomates» et en gardant certains équipements dans une pièce plus difficile d'accès.