Shammah Jolayemi

Enlevé à cause de la dette de drogue de son demi-frère: l'adolescent retrouvé

TORONTO — L’adolescent de 14 ans enlevé mercredi à Toronto a été retrouvé, a confirmé le Service de police de Toronto, jeudi soir. 

Shammah Jolayemi se trouverait maintenant dans un hôpital afin de subir des examens médicaux. On ne connaît pas davantage de détails sur son état de santé.

Aucune information n’a été transmise concernant l’arrestation de suspects. Une conférence de presse des forces policières est prévue vendredi matin.

Le garçon aurait été enlevé en guise de représailles pour un grand vol de cocaïne réalisé par son demi-frère, avait indiqué la police de Toronto plus tôt jeudi.

Le commissaire de la police torontoise, Steve Watts, a relaté que Shammah Jolayemi avait été contraint de monter dans un Jepp alors qu’il marchait dans le nord-ouest de Toronto. Il aurait crié à l’aide au moment de l’enlèvement.

Les autorités étaient en contact avec les prétendus ravisseurs, avait révélé M. Watts qui espérait retrouver l’adolescent en vie.

Le commissaire a souligné que si le demi-frère est soupçonné d’être impliqué dans le trafic de drogue de haut niveau, Shammah, lui, n’a aucun lien avec le crime organisé.

«Il s’agit d’un enfant innocent de 14 ans, a dit M. Watts lors d’une conférence de presse. Il ne fait pas partie de cette entreprise, il ne fait pas partie de ce mode de vie.»

La police a signalé que Shammah avait été vu pour la dernière fois à 8 h 30, mercredi matin près de l’intersection de la rue Jane et de l’avenue Driftwood Avenue dans le nord-ouest de Toronto où vit sa famille. Des témoins l’ont entendu crier «aidez-moi, aidez-moi» au moment où il était contraint de monter dans un Jeep Wrangler.

Ce véhicule aurait été retrouvé incendié dans la ville de Caledon, au nord-ouest de la métropole canadienne.

Des passants avaient averti la police qui a enquêté sur ces appels à l’aide. Toutefois, il a fallu attendre que les parents de la victime signalent sa disparition peu après 17 h 30 pour que la police examine la possibilité d’un enlèvement.

L’école secondaire du garçon n’avait pas prévenu la famille de son absence parce que ses enseignants n’avaient pas présenté leur feuille de présence à temps, a déclaré le conseil scolaire du district de Toronto.

Quatre membres du personnel de l’école secondaire Newtonbrook ont été assignés à domicile parce qu’ils n’avaient pas remis ces feuilles de présence avant 11 h, a dit le porte-parole du conseil, Ryan Bird.

Le commissaire Watts a été peu loquace sur ce vol de drogue qui aurait provoqué cet enlèvement. Il se serait produit à l’été 2019 et impliquerait environ 100 kg de cocaïne.

Le demi-frère du garçon, Olalekan Osikoya, était soupçonné d’avoir fui la région de Toronto quelque temps après ce vol. Les policiers ont pu entrer en contact avec lui et il serait coopératif, a relaté M. Watts.