Écrasé par une remorque à la base de Valcartier

La base militaire de Valcartier a été le théâtre d’un accident de travail mortel lundi après-midi alors qu’un civil qui s’affairait à charger un fardier a été écrasé par la remorque du véhicule.

Comme l’explique la capitaine Valérie Harvey, officier des affaires publiques, la victime de l’accident était le chauffeur du fardier d’une compagnie de transport civile qui travaille de façon contractuelle avec la base militaire. 

Selon des sources, l’accident serait survenu près du bâtiment 110 de la rue Laviolette sur la base militaire. Pour une raison qu’on ignore, l’homme serait resté coincé sous la remorque. Quand les secours ont réussi à le tirer de sa fâcheuse position, il était cependant déjà trop tard.

«L’accident a eu lieu vers 12h50 alors qu’il aidait à charger le fardier. On y chargeait de l’équipement militaire qui partait en direction de la Garnison Wainwright, en Alberta, où on se rendait pour des exercices de certification dans le cadre de la montée en puissance», poursuit la capitaine Harvey. Celle-ci parle d’un «événement désolant» et ajoute que la police militaire enquête sur la tragédie.

Comme la base militaire de Valcartier est un territoire sous autorité fédérale, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) ne fera pas d’enquête sur l’accident. C’est plutôt Emploi et Développement Social Canada qui aura cette responsabilité.