Distanciation sociale: 37 constats d'infraction en une semaine à Québec

Au cours de la dernière semaine, la police de Québec a remis 37 constats d’infraction en vertu de la Loi sur la santé publique. Depuis le début du décret, 98 constats ont été remis à des citoyens qui ne respectaient pas les règles de distanciation sociale. 

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) note toutefois «une bonne collaboration des citoyens dans la très grande majorité des cas». Les agents reçoivent toujours environ 100 appels de dénonciation par jour. 

Pour la majeure partie des interventions, il s’agit de rassemblements interdits de personnes ne vivant pas au même domicile. 

Rappelons qu’en vertu de la Loi sur la santé publique du Québec, les policiers disposent du pouvoir d’imposer des amendes allant de 1000 $ jusqu’à 6000 $ en cas de récidive pour les personnes qui ne respecteront pas le décret gouvernemental.

L’événement qui a davantage retenu l’attention des policiers est survenu jeudi dernier. Dans l’arrondissement de Charlesbourg, l’Unité des stupéfiants du SPVQ a procédé à l’arrestation d’un homme dans la cinquantaine pour possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic. Les patrouilleurs avaient remis des constats d’infraction pour des rassemblements à la même résidence dans les jours avant l’intervention. L’homme arrêté ainsi que d’autres individus ne respectaient pas les consignes de confinement.

Ces précédentes interventions ont permis aux policiers de faire avancer l’enquête, le suspect faisait le trafic de stupéfiants à partir de son domicile situé à proximité du boulevard Henri-Bourassa et de la rue des Nemours.

Un mandat de perquisition avait permis de saisir de la cocaïne, des items servant à la vente de stupéfiants, du répulsif et 650 dollars. 

+

Rappelons aussi qu’il est possible de côtoyer des personnes à l’extérieur, dans les lieux publics, si la distance de deux mètres est maintenue entre chaque individu. 

Aussi, les membres d’une même famille ne sont pas obligés de respecter la distanciation sociale à l’extérieur de leur domicile s’ils sont confinés sous le même toit.