Les proches de Cédric Gouillart se sont regroupés une nouvelle fois, samedi à Laterrière, dans le but de retrouver l'homme de 48 ans porté disparu depuis une semaine.

Disparition de Cédric Gouillart: un nouveau blitz de recherches

Une trentaine de bénévoles se sont unis samedi matin pour retrouver Cédric Gouillart, cet homme de Laterrière de 48 ans porté disparu depuis maintenant une semaine.

Chapeauté par Mickael Desbiens d’Urgence sauvetage Québec, le groupe s’est donné rendez-vous dans le stationnement du Camping Dubuc du Portage-des-Roches Sud, non loin de la résidence de M. Gouillart et sa famille. Sa conjointe Véronique Mercier et ses filles Lélia Gouillart et Eva Strady étaient du nombre.

Les recherches étaient notamment concentrées dans le secteur du Portage-des-Roches Nord. La famille n’avait toutefois rien de nouveau à annoncer en matinée et aucune piste de recherche ne leur permettait de fonder un nouvel espoir.

«On n’aimerait se nourrir d’un indice, mais on n’a absolument rien», a soufflé Véronique Mercier, qui a souhaité lancer un appel à la population.

«Si quelqu’un a un caméra thermique en sa possession, ça pourrait nous être utile, a-t-elle mentionné. En même temps, toute la famille remercie les commanditaires, les personnes, les bénévoles et Urgence sauvetage Québec pour leur soutien et leur présence. Elle est d’une grande importance.»

Différents commerces du Saguenay se sont effectivement montrés généreux en offrant de la nourriture aux bénévoles participant aux recherches. Promotion Saguenay a aussi fait sa part en fournissant la cartographie du secteur.

Mme Mercier s’est toutefois montrée déçue de la non-présence d’un drone. Cette possibilité avait été soulevée vendredi, mais les démarches entreprises n’ont pas abouti.

Employé civil à la Base militaire de Bagotville, Cédric Gouillart a été porté disparu samedi dernier à la suite d’une dispute familiale. Quelques militaires ont d’ailleurs répondu à l’invitation d’Urgence sauvetage Québec, samedi. Les recherches doivent se poursuivre jusqu’en fin d’après-midi.

Des bénévoles ont répondu à l'appel d'Urgence sauvetage Québec.