La police a été appelée vers 22h55 mercredi pour intervenir face au 2203, chemin de la Canardière. Des passants avaient remarqué la présence d'une femme qui semblait endormie derrière son volant.

Deux morts inexpliquées à Québec

Les policiers de Québec enquêtent sur la mort inexpliquée de deux femmes survenue à quelques heures d'intervalles dans la nuit de mercredi à jeudi. Une surdose de drogue pourrait être à l'origine des décès.
La police a été appelée vers 22h55 mercredi pour intervenir face au 2203, chemin de la Canardière. Des passants avaient remarqué la présence d'une femme qui semblait endormie derrière son volant, explique l'agent Nancy Roussel.
Il s'est plutôt avéré que la victime de 24 ans, résidente de la région de Québec, était dans un état de santé précaire. Des manoeuvres de réanimation ont été appliqués pour la maintenir en vie. Son décès a finalement été constaté à l'hôpital.
Marie-de-l'Incarnation
À 5h30, policiers et ambulanciers se rendaient cette fois au 435, rue Marie-de-l'Incarnation, après avoir reçu un appel de détresse. Le décès de la dame âgée de 41 ans a été constaté sur place.
À 5h30, policiers et ambulanciers se rendaient cette fois au 435, rue Marie-de-l'Incarnation, après avoir reçu un appel de détresse. «L'ami de la victime nous a contactés pour nous dire que la victime n'allait pas bien et qu'elle était inconsciente», raconte Mme Roussel. Le décès de la dame âgée de 41 ans a été constaté sur place. 
L'endroit où s'est produit ce second décès est actuellement abandonné. Un incendie avait ravagé l'immeuble en 2008, acheté par l'actuel propriétaire il y a trois ans. Celui-ci a confirmé au Soleil que des rénovations étaient en cours. N'empêche, ce lieu est considéré comme une piquerie. La Ville est intervenue pour demander d'en barricader les accès.
Drogue
Une surconsommation de drogue pourrait être à l'origine des deux décès. Une hypothèse que ne voulait pas confirmer la police, jeudi. Une possible autopsie pourra éventuellement jeter un meilleur éclairage sur ces deux affaires.