Les deux hommes avaient apparemment oublié un petit détail : le commerce n'est pas ouvert le dimanche et ni l'un ni l'autre n'avait avisé le propriétaire de leur visite.

Deux hommes menottés pour avoir récupéré... leurs propres outils

Trois véhicules de police. Deux hommes menottés. Et un gros malentendu.
<p>Aucune accusation ne sera portée. Les deux hommes ont été rapidement relâchés par la police et en seront quittes, apparemment, pour apprendre le numéro de téléphone de leur patron...</p>
Un employé du garage Esthétique Auto Charest, sur le boulevard du même nom, a eu toute une surprise, dimanche, quand il s'est rendu sur son lieu de travail avec un comparse pour y chercher ses propres outils et qu'il a quitté l'endroit fers aux poignets.
Les deux hommes avaient apparemment oublié un petit détail : le commerce n'est pas ouvert le dimanche et ni l'un ni l'autre n'avait avisé le propriétaire de leur visite.
«Je vois tout ça de chez moi, par caméra, dit Cédric Murray, qui possède le garage. [...] Je m'étais déjà fait voler des outils par un ancien mécanicien, alors j'ai tout de suite appelé la police.» «Le gars avait des outils au garage, mais il ne m'avait pas averti qu'il allait les chercher», indique M. Murray.
Aucune accusation ne sera portée. Les deux hommes ont été rapidement relâchés par la police et en seront quittes, apparemment, pour apprendre le numéro de téléphone de leur patron...