Le suspect cagoulé portant une veste foncée aurait menacé avec une arme de poing le commis de l'épicerie Richelieu, de la rue Richelieu (quartier Saint-Jean-Baptiste) vers 20h45, mais il n'aurait pas réussi à voler quoi que ce soit.

Deux commerces braqués en 30 minutes à Québec

Deux commerces de Québec ont été braqués par un homme cagoulé en l'espace d'une demi-heure, dimanche soir, à Québec. 
Le Service de police de la ville de Québec a d'abord été alerté d'un braquage à l'épicerie Richelieu, dans le quartier Saint-Jean-Baptiste, vers 20h45. Un homme cagoulé et armé aurait demandé de l'argent avant de prendre la fuite. 
Une trentaine de minutes plus tard, un homme cagoulé et armé a à nouveau demandé le contenu de la caisse, cette fois dans un dépanneur Couche-Tard du 1655 avenue d'Estimauville, à Beauport. 
Un ratissage a été effectué en vain autour des deux établissements et l'unité canine du SPVQ déplacé sur les lieux. L'enquête du SPVQ pour retrouver les suspects était toujours en cours, lundi avant-midi.
«Chaque dossier est traité de façon distincte pour le moment et deux suspects sont recherchés», a expliqué le porte-parole du SPVQ, David Poitras. 
L'hypothèse que les deux crimes aient été commis par le même homme n'est cependant pas écartée. Les deux commerces sont situés à une dizaine de minutes de voiture l'un de l'autre. 
Les deux vols à main armée n'ont fait aucun blessé.