Un hélicoptère de la SQ en opération
Un hélicoptère de la SQ en opération

Deux alpinistes secourus avec l’hélicoptère de la SQ dans Charlevoix

Marc Allard
Marc Allard
Le Soleil
Deux alpinistes ont été secourus avec l’hélicoptère de la Sûreté du Québec (SQ), dans la nuit de lundi à mardi, à Saint-Urbain, dans Charlevoix.

Vers 21h, lundi, la SQ a été avisée qu’un homme et une femme de 19 ans étaient en détresse sur le sentier du Mont Eudore-Fortin, dans la ZEC des Martres, à Saint-Urbain, près de Baie-Saint-Paul.

Les alpinistes avaient amorcé leur randonnée en matinée, mais ils auraient eu des problèmes avec leurs cordages, indique Louis-Philippe Bibeau, porte-parole de la SQ. Leur itinéraire a été retardé et ils ont été surpris par la tombée du jour.

Avec un téléphone cellulaire presque déchargé, l’homme et la femme ont été en mesure d’appeler les responsables à l’accueil du sentier du Mont Eudore-Fortin, qui ont alerté la SQ.

Les policiers ont amorcé des recherches pour les repérer dans ce vaste sentier de randonnée. Parti de Saint-Hubert, sur la Rive-Sud de Montréal, où il est stationné, l’hélicoptère de la SQ est venu les aider à Saint-Urbain.

Risques d’hypothermie 

La nuit tombée, la température commençait à baisser dangereusement et les risques d’hypothermie augmentaient. Les deux alpinistes ont toutefois été en mesure de se faire un feu en attendant les secours.

Vers 3h du matin, les sauveteurs ont réussi à les retrouver et à les hisser un à la fois à bord de l’hélicoptère. Ils ont été transportés jusqu’à l’accueil du sentier, où une ambulance les attendait. L’homme et la femme n’étaient pas blessés, mais souffraient d’une légère hypothermie, indique M. Bibeau.

Les deux alpinistes «n’étaient pas équipés pour passer nuit dehors», dit Louis-Philippe Bibeau.

M. Bibeau rappelle aux alpinistes et aux randonneurs de bien planifier leurs expéditions pour être prêts en cas de pépins. L’homme et la femme secourus avaient une petite réserve d’eau et de nourriture, mais pas de vêtements assez chauds pour faire face à la baisse de température nocturne.