L'incendie s'est déclaré en fin d'avant-midi, dimanche, à l'arrière du 5717 rue Saint-Georges.

Des résidents de Lévis se retrouvent à la rue à Noël

Des résidents de Lévis se sont retrouvés à la rue pour Noël, après qu'un violent incendie eut ravagé leur immeuble à logement de la rue Saint-Georges pendant tout l'après-midi, dimanche.
Une dame a dû sauter du 2e étage de l'immeuble à quatre logements pour échapper aux flammes, avant l'arrivée des pompiers.
L'incendie s'est déclaré en fin d'avant-midi, dimanche, à l'arrière du 5717, rue Saint-Georges, un immeuble à quatre logements de deux étages. Les flammes se sont propagées si rapidement vers la toiture qu'une famille de deux adultes et deux enfants s'est retrouvée prisonnière de son appartement au 2e étage, avant-même l'arrivée des pompiers.
Avec une fenêtre comme seule issue, les 4 victimes se sont lancées au sol d'une hauteur d'une douzaine de pieds pour sauver leur vie. Une femme a été conduite d'urgence à l'hôpital après sa chute, mais les pompiers n'étaient pas en mesure de confirmer la nature de ses blessures, en fin de journée, dimanche. Les trois autres membres de la famille ont été pris en charge par la Croix-Rouge, a affirmé le chef aux opérations de la police de Lévis, Christian Doré-Émond.
Les sapeurs sont débarqués avec un effectif musclé, un peu après 11h, pour freiner l'incendie. Les résidents avaient alors déjà tous évacués, et les pompiers se sont immédiatement attaqués aux flammes. Mais le brasier n'a cessé de reprendre le dessus dans l'heure et demie qui a suivi, forçant le Service de sécurité incendie de la ville de Lévis à déclencher jusqu'à une 4e alarme et envoyer des renforts. Au plus fort de l'incendie, c'est 48 pompiers qui ont été mis à contribution, notamment pour éviter que les flammes se propagent à un autre immeuble à logements adjacents.
À l'arrivée du Soleil sur les lieux, vers midi et quart, un autre couple de résidents de l'immeuble regardait de la rue, résilient, son logement partir en fumée. Avec leur bébé, les deux parents revenaient tout juste du Saguenay, où ils avaient passé le réveillon de Noël. Les pompiers étaient déjà au travail à leur arrivée. «L'important c'est qu'on soit tous en sécurité», a confié la mère en pointant son poupon, endormi dans un siège sur la banquette arrière de la camionnette. Quelques instants plus tard, la fenêtre leur cuisine éclatait sous la chaleur pour laisser sortir d'imposantes flammes.
Ce n'est que vers 18h, près de 7h après qu'un premier appel ait été fait aux Pompiers de Lévis, que le brasier a officiellement été déclaré sous contrôle, mettant fin à un éprouvant après-midi pour le Service de sécurité incendie.
L'immeuble à logements a immédiatement été déclaré une perte totale, les dommages ses chiffrant à plusieurs centaines de milliers de dollars.
Il s'agissait d'un deuxième incendie majeur en deux jours à Lévis. Une résidence du secteur de Saint-Nicolas avait également été complètement ravagée par les flammes, la veille.
«Malheureusement, ça a été une fin de semaine très occupée», a reconnu en fin de journée le chef Christian Doré-Émond.