Le gouvernement fédéral allègue que Cedo Kljajic a obtenu frauduleusement sa citoyenneté canadienne en cachant son rôle clé dans la création et le fonctionnement d'une force de police qui a commis des abus dans la république autoproclamée des Serbes de Bosnie au début des années 1990.

Des parents handicapés intellectuels perdent la garde de leurs enfants

Le plus haut tribunal de Nouvelle-Écosse a retiré à un couple ayant une déficience intellectuelle la garde de ses deux enfants parce que les parents se querellent violemment.
La Cour d'appel a ainsi renversé un jugement de première instance, qui avait donné préséance aux droits des parents sur ceux des enfants. Le tribunal a rappelé que les parents se disputaient souvent et qu'ils ne semblaient pas être en mesure de changer. La Cour d'appel a donc estimé que les enfants se retrouvaient souvent «à l'épicentre de dangereux accès de colère incontrôlables».
Le tribunal de première instance avait auparavant conclu que les services sociaux auraient dû identifier les besoins particuliers de ces parents ayant un handicap intellectuel. La cour avait alors suggéré que l'on trouve une nouvelle approche dans ce dossier, afin de respecter les droits de ces parents handicapés à élever leurs enfants.
La Cour d'appel a toutefois estimé que le comportement dysfonctionnel des parents fait peser «un risque élevé» sur le bien-être futur des petits.
Les enfants, aujourd'hui âgés de deux et trois ans, ont déjà été pris en charge par l'État une bonne partie de leur courte existence. La Cour d'appel note d'ailleurs que les perspectives d'adoption sont bonnes.
La mère est âgée de 26 ans et le père de 44 ans.