Les fraudeurs utilisent le courrier électronique pour expédier un faux avis de contravention qui semble provenir d'autorités gouvernementales comme la police. On y indique la raison de la contravention, habituellement négligence au volant, un numéro de contravention, la date d'émission et un montant à payer. Une photo qui semble avoir été prise par un radar photo est annexée au document.

Des fraudeurs s'inspirent des radars photos

La police de Québec invite la population à faire preuve de vigilance concernant des fraudeurs qui s'inspirent des radars photo pour tenter de soutirer de l'argent à leurs victimes.
Les fraudeurs utilisent le courrier électronique pour expédier un faux avis de contravention qui semble provenir d'autorités gouvernementales comme la police. On y indique la raison de la contravention, habituellement négligence au volant, un numéro de contravention, la date d'émission et un montant à payer. Une photo qui semble avoir été prise par un radar photo est annexée au document.
L'agente Cyndi Paré de la police de Québec a tenu à rappeler aux automobilistes qu'une vraie demande de paiement de contravention liée à un radar photo est toujours envoyée au propriétaire du véhicule et se fait uniquement par la poste.
On suggère donc de ne jamais payer les frais liés à ce type de demande par courrier électronique, à ne jamais dévoiler d'information personnelle et à se méfier de tout appel reçu par courrier électronique ou par téléphone dont l'interlocuteur demande rapidement de l'argent.
Toute tentative de fraude du genre peut être rapportée au Centre antifraude du Canada au 1 888 495-8501 ou à la police de Québec grâce à la ligne 641-AGIR.