Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Des dizaines de vaches périssent dans un incendie à l’Île-d’Orléans [PHOTOS + VIDÉO]

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Un violent incendie a ravagé la ferme Bel Horizon à Saint-Jean-de-l’Île-d’Orléans dans la nuit de lundi à mardi. «C’est le travail de deux générations envolé», exprime le maire de la municipalité, Jean-Claude Pouliot.

Quelque 60 vaches et 15 veaux ont péri, ne pouvant être évacués. 

«C’est une des belles fermes de la municipalité. C’est nos collègues, nos amis. C’est triste de voir ça partir. La famille Blouin avait un très bon troupeau, bien réputé. Des vaches de valeur», exprime le maire Jean-Claude Pouliot, joint par Le Soleil mardi. 

L’entreprise agricole est située sur le chemin des Côtes et est spécialisée dans l’élevage de vaches laitières. 

Les pompiers de Saint-Jean ont été alertés vers 22h lundi. Les casernes de Saint-Laurent et de Sainte-Famille se sont rapidement déplacées en renfort. 

Les premières observations indiquent que l’incendie fait rage au deuxième étage de l’étable; de la fumée et des flammes sont visibles dans la toiture. 

La priorité du chef incendie François Delisle est de protéger la maison du propriétaire et les bâtiments voisins de l’étable. Une fois les flammes maitrisées, une pelle mécanique est demandée sur les lieux afin de détruire ce qu’il reste du bâtiment, pour des raisons de sécurité.

Les pompiers de Saint-Jean ont été alertés vers 22h. Les casernes de Saint-Laurent et de Sainte-Famille sont rapidement venues en renfort.  

L’intervention a duré toute la nuit et une cinquantaine de pompiers étaient impliqués. Aucune vache n’a pu être sauvée, mais personne n’a été blessée et les dommages touchent seulement l’étable principale de la ferme. 

Selon le maire de la municipalité, après une discussion avc le chef de la caserne, l’origine de l’incendie serait un problème électrique. Le feu a pris naissance au deuxième étage, où les balles de foin sont entassées. «Quand ça prend dans le foin, c’est presque impossible d’arrêter ça», se désole le maire. 

L'enquête déterminera la cause exacte de l'incendie.

Le feu a pris naissance au deuxième étage, où les balles de foin sont entassées

Perte totale

Il ne reste plus rien de l’étable qui servait de maison aux vaches laitières. Toutefois, une autre étable qui accueille les vaches de remplacement n’a pas été touchée par l’incendie, ainsi que d’autres installations de la ferme comme les silos. Tout n’est pas tombé. 

«C’est leur père qui avait construit ça, c’est le travail de deux générations envolé. Je suis bien sûr qu’ils vont repartir, renaître de leurs cendres. Pour l’instant c’est assez dramatique», confie le maire de Saint-Jean-de-l’Île-d’Orléans. 

«Ce sont des gens très résilients. Ils vont retomber sur leurs pieds», ajoute M. Pouliot.

Quelques problèmes devaient rapidement être réglés mardi matin. L’étable détruite alimentait notamment deux maisons en eau potable dans le secteur.

Jean-Claude Pouliot a rendu visite à la famille Blouin et a pu constater les dégâts. Il souhaitait faire savoir aux propriétaires que toute la municipalité se rangeait derrière eux. 

«La municipalité au grand complet les supporte dans cette épreuve, tout le monde est sensible à ça, on est tissés serré. On va mettre la main à la pâte quand ils en auront besoin», insiste-t-il.